Baromètre de l’offre de livres numériques en France | KPMG | FR

Baromètre 2017 de l’offre de livres numériques en France

Baromètre de l’offre de livres numériques en France

KPMG présente la 4ème édition du baromètre annuel de l’offre de livres numériques en France. Ce baromètre analyse 81 questionnaires remplis par 73 éditeurs indépendants et 8 groupes, de toutes tailles et de tous secteurs éditoriaux (hors secteur juridique). L’enquête a été menée entre mars et juin 2017.

1000

Expert

Associée, Responsable du secteur de l’Edition

KPMG en France

Contact

D'autres actualités sur le site

70 % des éditeurs proposent une offre de livres numériques en France, une progression de 7 points sur trois ans

Après le pic de 2012 et malgré un fort ralentissement en 2013, des éditeurs ont pris la décision de lancer une offre numérique. En 2017, 7 éditeurs sur 10 déclarent ainsi disposer d’une offre de livres numériques, soit une progression de 7 points par rapport à 2014.

Désormais, les éditeurs font preuve de prudence sur le numérique : ceux qui ne disposent pas encore d’offre numérique n’ont plus de projets à court terme, beaucoup moins à moyen terme
(8 %) et restent pour une bonne part indécis (25 %).

« Malgré une tendance à la hausse, le développement du livre numérique n’est pas celui auquel on pouvait s’attendre il y a quelques années, en particulier au moment du pic de 2012. Il se réalise toujours lentement et prudemment. » explique Joëlle Tubiana, Associée KPMG, responsable du secteur Edition.
 

Une offre de livres numériques de plus en plus abondante : 80 % des nouveautés sont disponibles en format numérique

Le catalogue numérique est de plus en plus riche. Les nouveautés sont disponibles en numérique à plus de 80 % en moyenne, avec toutefois des disparités selon les secteurs éditoriaux.

Atteindre un nouveau public grâce au livre numérique : principal objectif des éditeurs (40 %)

Les motivations qui poussent les éditeurs à proposer une offre de livres numériques évoluent.
Si, comme en 2014, l’objectif principal est de séduire un public différent, le chiffre concerne désormais 40 % des éditeurs, soit une hausse de 5 points depuis 2014.

L’évolution la plus notable porte sur l’enjeu de rentabilité : il est cité comme objectif par un quart des éditeurs, en 2ème place derrière l’atteinte d’un nouveau public – en hausse de 11 points par rapport à 2014.
 

Ventes de livres numériques : des performances plutôt variables selon les éditeurs

Pour un tiers des éditeurs, le CA numérique représente 2 à 3 % de leur CA total ; ils sont un peu plus nombreux (36 %) à réaliser un CA numérique représentant entre 4 et 10 % de leur CA total.

Contrairement aux groupes qui sont plus de 9 sur 10 à avoir une part de CA numérique comprise entre 2 et 10 %, les éditeurs indépendants ont une activité beaucoup plus disparate, avec une part de CA numérique pouvant aller de 0 % à plus de 30 %.

Selon Joëlle Tubiana « Nous sommes désormais entrés dans ce que l’on peut considérer comme le « deuxième âge » de l’édition numérique : les éditeurs ajustent désormais leur stratégie pour mettre à profit les atouts du livre numérique. »

 

Méthodologie

– Ce baromètre a été élaboré grâce à une enquête menée entre mars et juin 2017.
– 141 maisons d’édition réparties sur tout le territoire français ont été interrogées ; l’analyse a été réalisée sur la base de 81 questionnaires remplis par 73 éditeurs indépendants et 8 groupes, de toutes tailles et de tous secteurs éditoriaux (hors secteur juridique).
– Pour certaines questions spécifiques, il a été demandé aux Groupes de décliner leurs réponses pour chacun de leurs secteurs éditoriaux principaux de manière à mieux refléter leurs tendances. Dans ce type de cas, le panel est de 92 répondants.
– Afin de prendre en compte le poids des maisons d’édition, un redressement en fonction du nombre de livres au catalogue numérique a été appliqué à certaines réponses.
 

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre