Marché de la croisière : les raisons du succès | KPMG | FR

Marché de la croisière : les raisons du succès

Marché de la croisière : les raisons du succès

[Décryptages - Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

12 millions en 2002, 24 millions en 2016 : en 15 ans, le nombre de personnes ayant effectué une croisière maritime ou fluviale a doublé dans le monde. Au cours de la même période, l’âge moyen des passagers est passé de 61 à 49 ans. Avec quelque 450 navires (2/3 océaniques,1/3 fluviaux), la flotte mondiale de croisière propose aujourd’hui 500 000 lits, soit 2,5% de la capacité hôtelière de la planète. Les navires de 1000 cabines sont devenus courants, les plus récents dépassant même désormais le niveau de 2000. Le secteur de la croisière touristique emploie directement près d’un million de salariés. On estime qu’il génère une valeur ajoutée, directe et indirecte, de 120 milliards $.

Apparu aux Etats-Unis, l’engouement pour les croisières sur des bateaux géants s’est propagé à l’ensemble des continents. Si les Américains représentent encore la moitié de passagers et les Caraïbes – leur destination préférée – le tiers des circuits, les clientèles européenne et asiatique ont progressé jusqu’à constituer aujourd’hui respectivement 25% et 15% du nombre total mondial de croisiéristes. Avec 15% de part de marché, les circuits asiatiques rivalisent avec la Méditerranée (19%).

Paradoxalement, c’est à leur souplesse que les navires géants sur lesquels s’effectuent désormais les croisières doivent leur réussite. Contrairement à l’industrie hôtelière traditionnelle et aux clubs de vacances, les paquebots de croisière peuvent s’affranchir, dans une large mesure, des tensions géopolitiques. En cas de conflit armé, il suffit de modifier le circuit ou de supprimer une escale.

Le gigantisme des navires de croisière est par ailleurs un atout marketing. A l’heure où la clientèle désire des prestations individualisées, disposer d’un personnel nombreux et d’une grande variété de divertissements permet de répondre à la demande dans des conditions de qualité et de coût attractives.
Les carnets de commandes des constructeurs navals en témoignent : on s’attend à une croissance du marché de la croisière de 50% au total au cours de dix années à venir.

Le seul frein visible aujourd’hui qui pourrait compromettre ce développement est d’ordre environnemental. Certaines destinations atteignent leur capacité maximale d’accueil et craignent de voir leur équilibre écologique menacé. C’est le cas des Caraïbes, où les compagnies de croisière envisagent de construire des îles artificielles pour contourner cette difficulté. C’est aussi la situation à Venise… mais ici la solution reste à trouver !
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre