Observatoire des Universités et des Ecoles | KPMG | FR

6ème édition de l'Observatoire des Universités et des Ecoles

Observatoire des Universités et des Ecoles

Un éclairage sur les données financières des établissements, pour une meilleure compréhension des enjeux de l’enseignement supérieur.

1000

D'autres actualités sur le site

Objectifs de l’Observatoire

- Apporter des éclairages sur les données financières des établissements (universités, écoles et instituts)
- Etablir des ratios permettant de faciliter la compréhension des enjeux de l’enseignement supérieur et de la recherche.

A noter : l’organisation et les objectifs des universités et des écoles étant très différents, il convient de ne pas comparer les ratios de ces deux catégories d’établissement.
 

Points clés

De manière globale, pour les différents types d’établissements, les indicateurs sont stables entre les éditions 2015 et 2016. Néanmoins, les stratégies adoptées par les établissements sont différentes pour faire face aux enjeux liés au besoin croissant de ressources propres.

Les quelques pistes d’actions retenues par les établissements :

- l’augmentation des droits d’inscription
- le développement des contrats de recherche
- le développement des formations continues

Le défi pour tous est la gestion de la masse salariale au regard d’un nombre d’étudiants en augmentation et d’enveloppes budgétaires stables.


Les grandes tendances pour les universités
:

- Les dépenses par étudiant restent en moyenne de 7 000 € et le taux d’encadrement est toujours de près de 5 enseignants pour 100 étudiants.
- Les universités ont investi en moyenne à hauteur d’une fois leur capacité d’autofinancement.
- La tendance globale pour les fonds de roulement (en nombre de jours) est à la baisse : de 56 jours en 2014 à 46 jours en 2015.


Les grandes tendances pour les écoles et instituts
:

- Les dépenses par étudiant se maintiennent autour de 26 500 euros et le taux d’encadrement est stable avec près de 10 enseignants pour 100 étudiants.
- Les écoles et instituts ont investi en moyenne à hauteur de six fois leur capacité d’autofinancement.
- Le nombre de jours de fonds de roulement a tendance à baisser : de 86 jours en 2014 il est passé à 78 jours en 2015.
 

Echantillon

- L’analyse se base sur les données 2015.
- L’échantillon de l’Observatoire 2016 est composé de 28 établissements d’enseignement supérieur de différentes régions de France et correspondant à des disciplines diverses.
- Près de 30 % des universités et près de 15 % des écoles et instituts adhérents à l’Agence de Mutualisation des Universités et des Etablissements (AMUE) sont inclus dans cette édition.

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre