L'éthique est devenu la norme

L'éthique est devenu la norme

Les prochaines années seront difficiles pour les dirigeants de sociétés de gestion.

1000

Contact

Partner, Head of Investment Management, Member of the Supervisory Board

KPMG in Luxembourg

Contact

Related content

Les prochaines années seront difficiles pour les dirigeants de sociétés de gestion. Bien que leur confiance quant à leurs perspectives de croissance reste élevée, ils opèrent dans un environnement plus difficile. Dans le contexte des sociétés de gestion luxembourgeoises, les principaux défis sont:

  • adapter les modèles de gouvernance pour faire face à un accroissement tant des exigences du niveau de surveillance que des devoirs de « due diligence »;
  • trouver le juste équilibre entre la nécessité d’avoir suffisamment de substance et de moyens et la mise en œuvre d'une stratégie d’externalisation afin d’optimiser la structure de coûts;
  • garder un contrôle étroit sur les coûts croissants que la surveillance, la documentation et les exigences de reporting génèrent;
  • s’adapter aux changements réglementaires dont l’impact sur les produits, les modèles opérationnels, les processus, les ressources humaines, et l'infrastructure informatique sont considérables; et
  • débuter la transformation numérique malgré les incertitudes quant aux avantages concrets à court terme que celle-ci apportera.

KPMG Luxembourg a publié l'étude « Management Company CEO Survey 2016») sur base de données recueillies lors d’entretiens avec des dirigeants d’OPCVM et de sociétés de gestion AIF (ou «MANCOS»). Il est à noter que l'échantillon couvre 63% de tous les actifs sous gestion (AUM) à Luxembourg.


Principales conclusions

  • la gouvernance d’une société de gestion est assurée, en moyenne, par cinq administrateurs et trois dirigeants agréés.
  • la substance a augmenté au cours des deux dernières années pour les fonctions telles que la gestion des risques, le contrôle de la conformité des investissements, l'audit interne et la surveillance de la NAV/comptabilité des fonds . La croissance a été supérieure à ce qui avait été prédit dans notre précédente étude de 2013.
  • le rapport coût-revenu a souffert au cours des deux dernières années, cette tendance est plus marquée parmi les sociétés de gestion les plus petites.
  • les exigences réglementaires les plus critiques pour les dirigeants de sociétés de gestion sont celles relatives à la mise en œuvre de la directive sur l’investissement alternatif (AIFMD), l’anti-blanchiment d'argent (AML) et les fonds « grand-public » (UCITS V et MiFID II).
  • une grande partie des entreprises interrogées sont encore aux prémices de leur transformation numérique. Alors que la plupart des répondants reconnaissent que la qualité de la surveillance peut être améliorée par l'utilisation de données et analyses, très peu encore les utilisent efficacement.


78% Surveillance des fonctions externalisés:
Soixante-dix-huit pour cent des dirigeants pensent que les contrôles et les outils de suivi des activités externalisées pourraient être améliorés.


82%Fréquence des réunions du conseil d'administration:
Quatre-vingt-deux pour cent des conseils d'administration des sociétés de gestion se réunissent au moins tous les trimestres.


63% Stratégie d’insourcing:
La gestion des risques a été entièrement internalisée dans 63% des cas, contre 28% en 2013.


77% Qualité des données:
Soixante-dix-sept pour cent des dirigeants ont estimé que la qualité des données est l’un des principaux enjeux pour atteindre un meilleur suivi du profil des clients, l'amélioration de la qualité de l'information fournie à la direction, et l'efficacité des processus.


17% Défis numériques:
Seulement 17% et 24% des dirigeants sont inquiets, respectivement, de la menace apportée par les technologies disruptives et de l’apparition de nouveaux types de concurrents. Il semble que nous ne soyons donc qu'au début la transformation numérique pour les acteurs financiers et que des nouveaux concurrents numériques pourront encore prendre des acteurs établis par surprise.

Source

paperjam.lu

Press Contact

Geneviève Feyt

Phone: +352 22 51 51 2903
E-mail: genevieve.feyt@kpmg.lu

Connect with us

 

Request for proposal

 

Submit

KPMG's new digital platform

KPMG International has created a state of the art digital platform that enhances your experience, optimized to discover new and related content.