Baromètre StartHer-KPMG #2 | KPMG | FR
close
Share with your friends

Baromètre StartHer-KPMG : les levées de fonds des start-up Tech dirigées par des femmes en 2017

Baromètre StartHer-KPMG #2

Start-up Tech dirigées par des femmes : la part des levées de fonds féminines gagne 1,5 point par rapport à l’an dernier.

1000

D'autres actualités sur le site

Les femmes sont de plus en plus représentées dans le secteur de la Tech : des levées de fonds féminines en croissance de près de 50 % en volume.

En France, la présence des femmes dans l’entrepreneuriat Tech se renforce, confirmant la tendance observée en 2016.

En 2017, 14,5 % des start-up ayant levé des fonds sont dirigées par des femmes, une hausse de 1,5 point par rapport à 2016. Si les femmes dirigeantes restent encore minoritaires dans les start-up Tech, elles rattrapent petit à petit leur retard en nombre de levées. Parmi les 717 start-up ayant levé des fonds en France, 104 sont dirigées par des femmes, soit 49 % de plus qu’en 2016. La croissance des levées de fonds féminines se poursuit en valeur aussi – 142,5 M€ en 2017 – soit une hausse de 13 % par rapport à l’année précédente.

Pour Audrey Soussan, StartHer : « Dans un marché Tech en pleine ébullition, les levées de fonds féminines poursuivent leur croissance, déjà amorcée en 2016 : les montants levés par les femmes croissent proportionnellement à l’ensemble du marché et la base d’investisseurs actifs dans les entreprises dirigées par des femmes a plus que doublé cette année ! Des tendances prometteuses qui devraient perdurer au cours des prochaines années…à condition d’accélérer la transformation de notre écosystème Tech, à travers des programmes de sensibilisation et d’accompagnement dédiés, dans les écoles, les accélérateurs et les incubateurs. »

Les femmes dirigeantes sont légèrement surreprésentées en amorçage, mais sont proportionnellement autant présentes que les hommes en deuxième tour et plus (environ 5 % des investissements)

En 2017, les femmes ont levé plus de fonds en amorçage que l’année précédente:
84 % des levées féminines vs. 47 % en 2016, avec un montant moyen de ces levées de 641 000 € (vs. un ticket moyen global de 981 000 €). Cette forte progression de la phase d’amorçage est en ligne avec l’évolution du marché mais témoigne aussi du dynamisme des projets de l’entrepreneuriat féminin dans la Tech.

La proportion des premiers tours de table a fortement diminué chez les femmes dirigeantes (13 % en 2017 vs. 41 % en 2016) comme chez les hommes (19 % en 2017 vs. 32 % en 2016) ; mais c’est au stade de la prise de maturité que l’écart s’est le plus creusé au niveau du ticket moyen : en hausse de 35 % chez les femmes, pour atteindre 3,5 M€ (vs. une hausse de 85 % au global, pour atteindre 6,9 M€).

La proportion des deuxièmes tours et plus, est identique chez les femmes et chez les hommes, confirmant la qualité et davantage de maturité dans les projets féminins. Si seuls 3 % des levées féminines sont des deuxièmes tours, les dirigeantes de start-up Tech parviennent en effet à lever en moyenne autant de fonds que les hommes, avec un montant de 12,6 M€ (vs. un ticket moyen global de 13,1 M€).

Concernant les acteurs du financement, le crowdfunding perd du terrain au profit du financement par le Corporate Venture, qui représente près de 20 % des levées féminines. La base d’investisseurs « actifs » dans l’entrepreneuriat féminin (plus de 2 levées de fonds féminines) a doublé en 2017 par rapport à 2016.
 

« Les dirigeantes savent construire des sociétés pérennes et convaincre les investisseurs tout au long de la croissance de leur entreprise. Elles se distinguent en se tournant davantage vers la réalisation d’un projet précis et structuré plutôt que vers l’opportunité de lever une somme très supérieure aux besoins identifiés. Les départements d’investissement des grands groupes français, de plus en plus présents dans l’écosystème Tech national, misent désormais sur les projets féminins qui se démarquent par leur qualité et leur ambition. C’est un signe encourageant illustrant la vigueur de la création d’entreprise féminine et le rattrapage qui s’opère », souligne Nicolas Beaudouin, Associé KPMG, Directeur du développement Paris & Centre.

Les dirigeantes de start-up investissent les secteurs du logiciel et des services informatiques (26 % des levées de fonds)

Si les femmes continuent d’investir en priorité dans le secteur d’Internet (51 % des levées de fonds), elles développent de plus en plus de projets dans le domaine du logiciel et des services informatiques (26 %, en progression 15 points vs. 2016) opérant un rééquilibrage de leur présence dans des secteurs traditionnellement masculins.

Méthodologie

Le baromètre recense les entreprises du secteur technologique (Internet, biotechnologies, électronique et informatique, logiciels, matériaux, matières premières, énergie) dirigées ou co-dirigées par des femmes et ayant levé des fonds auprès d’investisseurs privés ou professionnels au cours de l’année 2017.

Contacts

KPMG
Hélène Carlander
hcarlander@kpmg.fr
01 55 68 26 34
 

StartHer
Joanna Kirk
joannakirkpr@gmail.com
06 61 85 56 33
 

A propos de KPMG France
Leader de l'audit et du conseil, KPMG France est membre de KPMG International, réseau de cabinets indépendants exerçant dans 154 pays. Nos 9 000 professionnels interviennent auprès des grands groupes français et internationaux, des ETI, des PME et des groupes familiaux, ou encore des start-up, dans tous les secteurs d’activité.


A propos de StartHer
StartHer est une association qui a pour vocation de donner plus de visibilité aux femmes dans la Tech, de susciter des vocations et d’encourager l’entrepreneuriat au féminin à travers des événements, des partenariats et de la production de contenu. Association inclusive, StartHer intègre les hommes dans la discussion et l’action, et s’adresse à tous les acteurs de l’écosystème Tech. StartHer rassemble une communauté de 2 000 membres actifs et anime un réseau de 20 000 hommes et femmes de l’écosystème technologique français et européen.
>En savoir plus

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre