Les institutions financières et les fintech | KPMG | FR

Les institutions financières et les fintech

Les institutions financières et les fintech

Près de 90 % des institutions financières les intègrent désormais au cœur de leur stratégie de transformation.

1000

D'autres actualités sur le site

Pour la première fois, KPMG publie une étude consacrée aux enjeux de la Fintech pour les institutions financières. Loin de résister à cette nouvelle forme de disruption, les 160 institutions interrogées dans l’étude déclarent pleinement intégrer ces nouveaux acteurs à leur stratégie de développement.

– Les Fintech sont reconnues aujourd’hui comme le facteur de disruption le plus important par les institutions financières ;
– Les CEO, premiers ambassadeurs des stratégies Fintech au sein de ces institutions ;
– 88 % d’entre elles ont défini ou développent une stratégie Fintech.
 

Les Fintech sont reconnues aujourd’hui comme le facteur de disruption le plus important par les institutions financières

Les Fintech sont aujourd’hui reconnues par 57 % des décideurs du secteur financier comme le facteur disruptif le plus important pour leurs établissements. Surclassant les évolutions réglementaires (51 %) et l’arrivée de nouveaux business models (46 %) dans les préoccupations des dirigeants, l’irruption de ces nouvelles technologies est désormais pleinement intégrée aux plans stratégiques des entreprises.

L’intégration de ces solutions et entreprises innovantes au sein des institutions traditionnelles prend progressivement la forme de partenariat. Au cours des trois dernières années, 61 % des institutions ont privilégié ces alliances. Les entreprises interrogées confirment cette préférence pour les trois prochaines années à hauteur de 81 %.

Les CEO, premiers ambassadeurs des stratégies Fintech au sein de ces institutions

Afin de conduire ces changements stratégiques cruciaux pour la transformation et le succès de leurs entreprises, ce sont les Directions Générales qui sont les plus mobilisées. Cette thématique, portée au plus haut niveau des décisions stratégiques, traduit l’importance accrue accordée aux Fintech par les institutions financières.

L’intégration des Fintech relève ainsi pour 30 % de la responsabilité des CEO eux-mêmes, qui ancrent ces nouvelles problématiques dans une stratégie de long-terme, tout en bénéficiant du leadership indispensable à la conduite du changement dans l’ensemble de leurs équipes.
 

88 % des institutions ont défini ou développent une stratégie Fintech

88 % des institutions interrogées déclarent avoir une stratégie Fintech en place ou en cours de développement. Cette tendance est plus prononcée dans le secteur bancaire, où la moitié des entreprises sondées ont une stratégie Fintech déjà mise en œuvre, tandis que 43 % des acteurs de l’assurance disposent d’une feuille de route en la matière.

« Le secteur de l’assurance n’a pas encore atteint le même niveau de maturité que celui de la banque sur la question des Fintech. Néanmoins, les investissements conduits dans les Insurtech en 2016, en France comme dans le monde, laissent présager d’un développement important. » précise Jacques Cornic, Associé KPMG, responsable des activités Assurance.

Les Fintech apportent de plus en plus de réponses aux enjeux du secteur financier. Face à de multiples changements dans les attentes et les pratiques de leur clientèle, les acteurs de la finance trouvent dans les Fintech une réponse opérationnelle adaptée à leurs enjeux de transformation.

A ce titre, l’amélioration du parcours client est pour 75 % des institutions interrogées la plus grande contribution attendue des Fintech. L’irruption de ces nouvelles technologies leur permet également de soutenir leurs politiques en termes de conduite du changement (48 %), mais aussi de participer à la maîtrise de leurs coûts (27 %).

Afin d’assurer l’adéquation de leur transformation à leurs enjeux business, les dirigeants du secteur financier ont pris la pleine mesure de l’importance de disposer d’une stratégie Fintech à la fois comme facilitateur et accélérateur de l’exécution de leur plan stratégique.

« Pour saisir le maximum d’opportunités liées aux Fintech, les banques doivent désormais considérer l’innovation comme une activité courante, en l’intégrant à tous les niveaux de leurs organisations. » analyse Fabrice Odent, Associé KPMG, responsable des activités Financial Services.
 

Méthodologie

– KPMG a interrogé les représentants de 160 institutions financières, à travers 36 pays (dont la France), sur leur approche des Fintech.
– Cette étude a été complétée par des entretiens qualitatifs menés auprès de cadres dirigeants de ces institutions ainsi que d’associés KPMG experts des services financiers.
 

Contact Presse

Hélène Carlander
hcarlander@kpmg.fr

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre