Attractivité des métropoles mondiales | KPMG | FR

Attractivité des métropoles mondiales : Paris Ile-de-France poursuit sa progression

Attractivité des métropoles mondiales

Troisième métropole mondiale la plus attractive pour les investisseurs, Paris devient la destination privilégiée dans l’Europe post-Brexit.

1000

D'autres actualités sur le site

Ce ne sont pas moins de 514 investisseurs de haut niveau issus de 22 pays qui, comme désormais chaque année, ont été interrogés sur l’attractivité des métropoles mondiales, ces « global cities ». Les perspectives sont plutôt prometteuses pour Paris*. Les tendances données par le Global Cities Investment Monitor, l’observatoire commandé depuis presque 10 ans par Paris-Ile de France Capitale Economique et KPMG à OpinionWay, sont en effet autant d’indicateurs avancés confirmés par les précédentes éditions.

Paris progresse donc une nouvelle fois, et gagne le troisième rang mondial, juste derrière New York et Londres, mais désormais devant Shanghai. Une tendance qui devrait se maintenir voire se renforcer car, dans leur anticipations à trois ans, les investisseurs classent Paris quatrième, mais cette-fois loin devant Londres (7ème). Paris bénéficie ainsi vraisemblablement d’un fort « potentiel » d’appréciation. Les mesures réalisées par Paris-Ile de France Capitale Economique et KPMG indiquent en effet que Paris s’est situé en 2016 au 7ème rang mondial pour les investissements internationaux greenfield, créateurs d’emplois et de valeur.

Comment expliquer cette progression ? A l’évidence, Paris bénéficie d’une marque internationale forte, renforcée par la reconnaissance d’une qualité de vie exceptionnelle, d’un écosystème d’innovation dynamique, et d’infrastructures enviables.

Mais c’est surtout le nouveau contexte international et particulièrement le Brexit qui, pour les investisseurs, justifie ce regain d’optimisme. Ainsi, ils sont désormais 27% contre 19% à estimer que l’attractivité de Paris va augmenter, principalement grâce à son ancrage européen et à sa stabilité politique. Interrogés sur leur destination préférée en Europe, ils placent Paris en tête, devant Londres et nettement devant les autres métropoles européennes, y compris allemandes.

Parmi les faiblesses persistantes de Paris aux yeux des investisseurs, la croissance, le coût du travail et la taille du marché. Par ailleurs, les investisseurs peinent toujours à identifier Paris parmi les leaders pour les ressources humaines et l’enseignement et ne la classent qu’au 17ème rang pour l’immobilier de bureau alors qu’elle bénéficie du premier parc européen. Il y a là un décalage entre la réalité et les perceptions qui doit attirer l’attention des acteurs de l’attractivité.

Enfin, il faut noter que les investisseurs américains et européens sont nettement plus optimistes que leurs confrères asiatiques, beaucoup plus sensibles à l’instabilité politique, y compris à travers les attentats, et à la faible croissance de l’économie. Ce sont aussi le segment sur lequel Paris progresse le moins ces dernières années.

Pour Christian Nibourel, Président de Paris-Ile de France Capitale Economique : « La priorité doit être l’Asie. Les investisseurs de ce continent sont de loin les moins optimistes pour Paris, parce qu’ils y sont en moyenne moins présents que dans d’autres grandes métropoles européennes. Il s’agit de mieux communiquer sur nos atouts réels, d’aller au-delà des stéréotypes et de montrer que Paris est la meilleure porte d’entrée pour s’implanter en l’Europe et le bon choix sur le long terme. Paris-Ile de France Capitale Economique a l’expérience de ces destinations et entend y intensifier ses actions. Il s’agit d’un travail pédagogique autour des atouts du Grand Paris, que Paris-Ile de France Capitale Economique a par exemple pratiqué en Corée le mois dernier ».

« Il ne faut pas s’étonner de l’impact du Brexit sur les perceptions de l’attractivité des métropoles européennes. En effet, depuis 8 ans les investisseurs interrogés ont toujours classé au premier rang de leurs critères la stabilité politique et la sécurité juridique, et la progression de Paris se retrouve en symétrique dans une baisse de Londres. De plus, les métropoles allemandes progressent elles aussi. C’est sans doute face à elles que Paris devra le plus se démarquer » analyse Nicolas Beaudouin, Associé KPMG.

Dans cette perspective, les principaux concurrents montants pour Paris s’appellent donc Berlin et Francfort, qui disposent l’une d’une image globale très positive et l’autre de qualités reconnues en matière de ressources humaines, d’enseignement et même de recherche.

Si Paris dispose incontestablement d’un rôle de mieux en mieux reconnu en matière d’innovation, ce qui se traduit dans cette enquête par une sixième place en matière de tissu de start-ups, elle est sur ce point devancée par Berlin, quatrième. Les jeux ne sont donc pas encore faits, mais Paris dispose de toutes ses chances.

Hors Europe, la hiérarchie mondiale reste elle aussi très fluctuante. En Asie, les métropoles indiennes, au premier chef desquelles Mumbai et Bangalore, regagnent des rangs, notamment en matière de coût du travail, de croissance et de qualité de la recherche, au détriment des métropoles chinoises, mais aussi de Tokyo. Parmi les villes américaines, San Francisco se rapproche désormais de New York, notamment grâce à un leadership incontestable sur l’innovation, le tissu de start-up mais aussi un rang appréciable en matière de qualité de vie. Jamais la concurrence entre global cities n’a été aussi intense.


* étant donné qu’il s’agit de rayonnement international, les résultats doivent être attribués sans distinction à Paris au Grand Paris, à la métropole et à la région.

 

Téléchargement

Méthodologie
L’enquête réalisée par OpinionWay a été menée du 12 janvier au 16 mars 2017 auprès de 514 dirigeants de grands groupes internationaux leaders d’opinion dans 22 pays sur cinq continents, selon des quotas répondant aux investissements effectivement réalisés dans principales métropoles mondiales (base fDi Markets). Ce sondage paraîtra le 5 juillet dans le « Global Cities Investment Monitor 2017 » présenté lors de la Soirée de l’Attractivité de Paris-Ile de France CAPITALE ECONOMIQUE.

Contact presse

Hélène Carlander
hcarlander@kpmg.fr

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre