Témoignage Alumni - Philippe Lacorte | KPMG | FR
close
Share with your friends

Témoignage Alumni - Philippe Lacorte

Témoignage Alumni - Philippe Lacorte

Aujourd’hui DAF en Afrique, il nous propose son regard sur le KPMG des années 90.

1000

D'autres actualités sur le site

« Plus de 20 ans plus tard, cette expérience reste une sorte de certificat de compétence et une garantie d’employabilité. »

Philippe Lacorte

Pourrais‐tu nous parler de ton parcours dans les grandes lignes ?

Diplômé de Dauphine en 1985 et après un volontariat à l’Aide Technique dans une filiale de la Caisse Centrale de Coopération Economique en Martinique, je souhaitais faire de l’Audit dans un BigEight(et oui il y en avait encore 8). Recruté par Peat Marwick (Audit Continental), j’ai poursuivi mon expérience dans le cabinet KPMG Audit. La fusion entre les 2 cabinets n’était pas simple et il coexistait des cultures très différentes. Ce contexte générait des opportunités et, en tant que débutant, la possibilité d’exercer des responsabilités dans des domaines très variés, en général réservés aux professionnels plus expérimentés (recrutement, informatique, formation).

J’ai rencontré de fortes personnalités et des professionnels accomplis. Jean-Paul Vellutini, Pascal Gendrot, Jean-Paul Bourgeat, Pierre de Ligny, Sophie Bernard, IainHutton étaient des exemples et m’ont donné envie de m’investir. Pardon à ceux que je n’ai pas cité, mais ils sont nombreux à m’avoir permis de passer 7 années qui ont marqué ma carrière. A cette époque, Laurent Gobbi était assistant :-)

Puis, le cabinet m’a proposé de participer au développement du département d’Audit Informatique et j’y suis resté 3 saisons de plus.

Enfin, comme l’herbe est toujours plus verte ailleurs, j’ai pris un poste de DAF chez un des clients de KPMG Audit (WELLA,) puis j’ai créé et développé ma société qui commercialisait et maintenait des applications de gestion de points de vente. J’ai eu le sentiment pendant ces 5 années de maîtriser mon destin.
Après la cession de cette activité, j’ai repris une activité de Freelance (Thomson, TTE) en Finance puis, 3 ans plus tard, j’ai renoué avec une direction financière pour une importante filiale de HP. Cette expérience fut de courte durée (3 ans) car les entités de cette division furent d’abord cédées puis liquidées en Europe.

J’ai depuis 2012 opté pour l’expatriation : Gabon, Cameroun et bientôt l’Afrique du Sud. J’exerce la responsabilité de DAF Régional pour la société Necotrans (freightforwarder, transport et logistique) pour la région « Afrique Centrale » : (Cameroun, Tchad, Centrafrique, Guinée Equatoriale) et j’ai la responsabilité directe de 6 entités importantes dans la région. J’adore cette vie d’expatrié elle est culturellement riche et permet d’évoluer dans des régions et des positions différentes dans un même Groupe.


Quels souvenirs gardes-tu de tes années KPMG ? (les bons et les mauvais !)

Je garde des souvenirs contrastés d’un environnement très motivant, de soirées qui n’en finissent pas pour finaliser les dossiers, des week-end au bureau pour les revoir avec les managers, des rendez-vous au
petit matin à la gare du Nord… mais aussi des « repas de fin de job », comme nous disions à l’époque, où toute l’équipe se réunissait autour d’un repas satisfaite d’avoir bouclé la mission.


As-tu une anecdote qui t’a particulièrement marqué chez KPMG ?


Je me souviens d’une présentation avec Jean-Marie Pinel (associé KPMG) sur la sécurité informatique à un des dirigeants/propriétaire d’un groupe de la grande distribution. Pour ceux qui se souviennent du contexte de la mission et des personnalités en présence, ils sauront quelle pression j’ai dû encaisser pendant le trajet en voiture...aller et retour… Mais aussi d’un inventaire de pintadeaux en Bretagne où pour compter les poussins nous séparions le hangar en 2 parties avec une planche et nous comptions les pintadeaux en les lançant les uns après les autres derrière cette séparation.
 

Quels sont tes nouveaux challenges aujourd'hui ?

Aujourd’hui les challenges sont nombreux :
• m’adapter à une nouvelle culture à mon arrivée en Afrique du Sud,
• continuer à me former sur les nouvelles techniques Finance et informatique – droit fiscalité – management pour être à jour,
• transmettre l’expérience acquise.
 

Auriez-vous quelques mots, un conseil à adresser à nos futurs collaborateurs ?

Les années d’audit en général, et KPMG en particulier, ont été des expériences marquantes qui ont façonné ma carrière. Plus de 20 ans plus tard, cette expérience reste une sorte de certificat de compétence et une garantie d’employabilité.

Les techniques transmises, l’approche méthodologique restent encore aujourd’hui d’actualité et me sont utiles au quotidien. Les jeunes diplômés ne doivent pas hésiter à s’orienter vers ce métier, ils y resteront ou décideront de changer d’orientation selon leur tempérament mais ils auront l’occasion d’apprendre un métier, d’apprendre à s’adapter, à s’engager et de se doter d’un réseau qui leur servira tout au long de leur carrière.

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre