France Générosités : Les grands donateurs | KPMG | FR
close
Share with your friends

France Générosités : Les grands donateurs

France Générosités : Les grands donateurs

KPMG est partenaire, pour la deuxième année consécutive, de l’étude annuelle de France Générosités, axée en 2017 sur les grands donateurs.

1000

D'autres actualités sur le site

La loi TEPA de 2007 permettant entre autres aux assujettis à l’ISF de déduire de leur impôt leurs dons a permis de développer une nouvelle philanthropie en France. Le projet du nouveau gouvernement est de réformer le calcul de l’assiette ISF qui diviserait de moitié les montants collectés par l’État. Ce changement fiscal est l’occasion de s’interroger sur cette cible de donateurs : Qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Quelles sont les perspectives à venir ?

L’étude réalisée par Oktos est fondée sur les base de données de 15 organisations (8 fondations et 7 associations) représentant 8,8 millions de donateurs cumulés.


Informations clés


— Depuis 10 ans la collecte des associations est portée par les donateurs les plus généreux
— On qualifie de Grands Donateurs les 1% de donateurs les plus généreux dans l’année sur l’ensemble de leurs dons : Ils correspondent à 23% de la collecte totale, ils démarrent à 1 000 € annuel et leur générosité moyenne est de 3 889 €
— On appelle Très Grands Donateurs les 0,1% de donateurs les plus généreux qui correspondent à 11,5% de la collecte totale et qui démarrent à 5 000 €
— Les Grands Donateurs sont stables dans leur générosité globale, fidèles au don et à leurs organisations, plus multi donateurs (un peu plus de 2 organisations en moyenne), mais très inégaux dans leur générosité vis-à-vis des uns et des autres
— Ils sont très localisés dans les zones les plus riches, âgés comme le sont tous les donateurs, comprennent beaucoup plus d’hommes que de femmes…
— Leur générosité sur les campagnes ISF est 3,4 fois supérieure à celle constatée sur les campagnes traditionnelles et bouleverse leur saisonnalité
— 2018 consiste donc un virage décisif pour l’ensemble des associations et fondations. L’élimination des patrimoines financiers du nouvel impôt va faire fondre ou supprimera les possibilités de déduction de cette population qui a en moyenne environ 50% de son patrimoine en placements
 

  • Accéder à l’étude complète
  • En savoir plus sur France Générosités

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre