Le mécénat participatif | KPMG | FR

Le mécénat participatif : quand l’offre et la demande se rencontrent

Le mécénat participatif

[Décryptages - Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

Qu’ont en commun la rénovation du mur végétal du musée du quai Branly-Jacques Chirac, l’entretien de la maison de Victor Hugo à Guernesey et la restauration des décors du Théâtre national de Chaillot ? Réponse : tous font appel au mécénat participatif en ligne.

Cette technique consiste à recueillir des dons de particuliers par l’intermédiaire de plateformes de « crowdfunding », en vue du financement d’investissements à caractère culturel. Outre une déduction fiscale possible pour certains projets reconnus d’intérêt général, les donateurs bénéficient de contreparties variables en fonction de leur contribution.

Dans le cas du mur végétal du quai Branly, un donateur de 20 euros se voit proposer la mention de son nom sur la palissade de verre du musée quand celui d’un don de 1000 euros a droit à une inscription sur la liste des bienfaiteurs figurant à l’entrée de l’établissement et à de multiples invitations par la direction du musée.

Le mécénat participatif permet également aux donateurs d’affecter leurs dons à des parties spécifiques des projets présentés. Ainsi, dans le cadre de la restauration des décors du Théâtre national de Chaillot, il est possible de choisir les œuvres dont on souhaite plus particulièrement financer la remise en état.

Certaines opérations ont vocation à être entièrement financées par le mécénat participatif. A défaut d’atteindre l’objectif de souscription, elles ne sont pas engagées et les donateurs sont remboursés. Il en va ainsi de chaque espace de restauration du Théâtre de Chaillot : les travaux ne sont ordonnancés qu’au fur et à mesure de la réunion des fonds nécessaires. Dans d’autres cas, le crowdfunding vient en appoint d’un financement global. La réhabilitation de Hauteville House, la maison de l’auteur des Misérables à Guernesey, relève de cette catégorie : le financement participatif complète le budget prévu par la Ville de Paris, propriétaire du bâtiment depuis 1927.

Les appels de fonds sont effectués soit sur la plateforme de la Fondation du Patrimoine (solution retenue par le Théâtre de Chaillot et la Maison de Victor Hugo), soit par l’intermédiaire de sites spécialisés, comme dans le cas du mur végétal du quai Branly.

Le mécénat participatif en ligne est encore de portée limitée en France. Ses apports annuels ne sont que d’environ deux millions d’euros, à comparer aux 500 millions du mécénat culturel des entreprises. Mais il est doublement novateur. A l’instar des pratiques anglo-saxonnes, il ouvre aux particuliers la possibilité d’encourager les investissements culturels de leur choix. Surtout, il permet à certains projets de trouver des ressources financières auxquelles ils n’avaient pas accès antérieurement.

Ainsi, l’offre et la demande se rencontrent. Comme eût dit Victor Hugo – dont la maison de Guernesey a déjà recueilli 50 000 euros de dons – le combat du financement culturel est peut-être, grâce au mécénat participatif, en train de « changer d’âme » !

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre