Les Saints de glace : un marronnier ? | KPMG | FR

Les Saints de glace : un marronnier ?

Les Saints de glace : un marronnier ?

[Décryptage - Développement durable]

1000

D'autres actualités sur le site

Dans le vocabulaire de la presse française, un marronnier est un thème d’article d’intérêt secondaire qui revient de façon récurrente ou saisonnière lorsque l’actualité ne suscite pas de sujets originaux. L’expression remonterait à la fin du XVIIIe siècle où, faute de mieux, les journalistes avaient pris l’habitude d’évoquer la floraison chaque année d’un marronnier des Tuileries situé là où des gardes suisses avaient été tués le 10 août 1792.

L’un des marronniers du mois de mai est celui des Saints de glace.

Jusqu'en 1960, avant qu'ils de soient remplacés par Estelle, Achille et Rolande, les saints des 11, 12 et 13 mai étaient Mamert, Pancrace et Servais. Depuis le Moyen Age, on les appelait les « Saints de glace » parce que le risque de gelée était réputé spécialement fort ces jours-là. Les études météorologiques ont montré que ce n’était qu’une croyance. Dans l’Hexagone, il ne gèle quelque part en mai qu’en moyenne tous cinq ans, et pas à dates fixes de surcroît. Néanmoins, le mythe des Saints de glace a prospéré jusqu’à devenir un marronnier fort commode pour les 11, 12 ou 13 mai : quand il fait froid, on abonde dans le sens de la légende, et lorsqu’il fait au contraire chaud, on en conteste le mythe.

Le 5 mai 1905, alors que le temps est maussade à Paris, le journal La Presse annonce qu’il reste « à passer les fameux Saints de glace » avant de pouvoir espérer un retour de la chaleur.

Le 11 mai 1912, les 30°C à l’ombre incitent le quotidien Le Matin à consacrer aux Saints de glace un article intitulé « Ces saints de glace nous donnent chaud », qui signale que lesdits saints méprisent la tradition en cette année 1912.

Un siècle plus tard, les Saints de glace suscitent toujours le même intérêt éditorial, avant, pendant ou après les trois jours fatidiques. En 2017, au lendemain d’un coup de gel en avril abondamment commenté pour ses effets désastreux sur la vigne, le mois de mai s’est montré plutôt clément. A l’instar du prix de l’immobilier ou du palmarès des lycées, le marronnier des Saints de glace n’en a pas moins, comme chaque année, été mobilisé.

Florilège : Les saints de glace : qui sont-ils vraiment ? Les saints de glace douchent encore nos espoirs de soleil d'été. Saints de glace : les jardiniers vont enfin pouvoir se lâcher. Saints de glace : les périodes de gel sont de plus en plus précoces. Début des Saints de glace aujourd'hui : attention au gel. Après les Saints de glace, tout est permis ? Saints de glace : pas de risque de gel cette année. Avant les Saints de glace, les jardiniers dans les starting-blocks. Les Saints de glace 2017 font mentir la tradition. Les Saints de glace, mythe ou réalité ? Les Saints de glace sont en grève cette année…
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre

Nouveau site internet

Conçu en responsive design, il s’adapte à 100% de vos supports numériques (ordinateurs, smartphones et tablettes) pour vous faciliter l’accès à nos informations.