Développement durable : le rôle croissant des drones | KPMG | FR

Développement durable : le rôle croissant des drones

Développement durable : le rôle croissant des drones

[Décryptages - Développement durable]

1000

D'autres actualités sur le site

Presque inexistantes il y a cinq ans, les ventes de drones civils professionnels en France devraient dépasser 100 millions d’euros en 2017.

Moins spectaculaires que les drones de combat et moins connus du grand public que les drones de loisir, les drones professionnels sont en effet mobilisés dans des usages de plus en plus diversifiés. Avec environ 70% du marché professionnel non militaire, les prestations audio-visuelles sont encore prépondérantes, mais les applications relevant du développement durable pourraient les dépasser prochainement.

Le principal avantage écologique des drones est de permettre de collecter des données par observation aérienne dans des conditions moins consommatrices de main d’œuvre et moins coûteuses sur les plans énergétiques et financiers que les satellites, avions et hélicoptères.

Il est ainsi possible de recueillir dans des délais très courts des informations cartographiques ou météorologiques utiles à l’agriculture et à la prévention des risques naturels.

Les drones civils possèdent un deuxième atout par rapport aux aéronefs traditionnels : leur faible envergure les rend plus maniables et susceptibles de réaliser des missions trop risquées pour des engins à pilotage humain embarqué. Des drones sont ainsi mobilisés pour l’inspection en surface des ouvrages d’art, des lignes et pylônes électriques ou des voies ferrées. Le contrôle à distance permet également de les utiliser dans les espaces confinés.

De nombreux autres secteurs de la vie économique sont concernés par les usages, parfois insolites, des drones : prélèvement d’eau de mer en milieu côtier, surveillance de troupeaux, livraison de produits de secours en altitude.

Après avoir pris du retard dans le domaine des drones militaires, la France est aujourd’hui l’un des utilisateurs les plus actifs de drones professionnels.

C’est dans l’Hexagone qu’on trouve le plus grand nombre d’opérateurs de drones civils. La France est le troisième pays au monde, après l’Australie et le Canada, à avoir fixé un cadre réglementaire précis à leur utilisation.

A défaut de s’imposer comme un grand constructeur de drones, la France pourrait se distinguer dans le futur, à l’instar de ce qu’elle a déjà fait dans l’informatique, comme l’un des principaux prestataires de services utilisant les drones.
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre