La guerre hispano-américaine de 1898 | KPMG | FR

La guerre hispano-américaine de 1898 : des effets contemporains

La guerre hispano-américaine de 1898

[Décryptages - International]

1000

D'autres actualités sur le site

En 1896, à la suite de mauvaises récoltes, les paysans de Cuba – alors dépendance espagnole – se rebellent contre l’autorité coloniale. Les intérêts des Etats-Unis dans l’île sont menacés par l’instabilité politique qui s’ensuit.

La répression, particulièrement brutale, émeut l’opinion publique américaine. Le 15 février 1898, le cuirassé américain USS Maine explose dans la rade de la Havane. Washington propose à Madrid sa médiation pour rétablir un climat pacifique. Mais le gouvernement espagnol s’entête et déclare la guerre aux Etats-Unis.

Le conflit, seul cas connu de guerre entre démocraties, durera 109 jours. Il est célébré dans l’histoire américaine sous le nom de « splendide petite guerre », tant la victoire de l’US Navy a été aisée. Du côté espagnol, on parle de « désastre de 1898 », car le Traité de Paris (10 décembre 1898) qui met fin de jure à la guerre, prive l’Espagne de ses dernières colonies.

L’accord comporte quatre dispositions territoriales : l’indépendance de Cuba et les cessions de Porto Rico, des Philippines et de Guam aux Etats-Unis qui, dans la foulée, annexent Hawaï, officiellement indépendant jusque-là. C’est également le Traité de Paris qui accorde aux Etats-Unis la base de Guantanamo.

Washington engage à Cuba une politique de présence politique et économique si prégnante qu’elle conduit en 1959 à la révolution castriste.

Quant aux Philippines, les Etats-Unis en font, avec Pearl Harbor, la pièce maîtresse de leur présence militaire en Asie, puis un allié politique majeur dans le Pacifique après l’indépendance effective du pays en 1945.

Les cartes sont aujourd’hui en voie d’être redistribuées. Cuba et les Etats-Unis se réconcilient : après un demi-siècle d’absence, les entreprises américaines sont de retour dans l’île. Aux Philippines, c’est à l’inverse un mouvement centrifuge qui semble s’amorcer : Manille tend à s’éloigner de son ancienne puissance tutélaire et à se rapprocher de Pékin.

Plus d’un siècle après sa signature, les effets du Traité de Paris se font encore sentir.
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre