Entreprises adaptées | KPMG | FR

Entreprises adaptées - Calcul du retour sur investissement et du gain social

Entreprises adaptées

KPMG dévoile les résultats de son étude sur la pertinence économique des entreprises adaptées, au regard des aides qu'elles perçoivent de l'Etat et des collectivités.

1000

D'autres actualités sur le site

Les entreprises adaptées (EA) ont pour particularité d'employer 80 % de travailleurs handicapés. A ce titre, elles reçoivent en compensation des aides pour baisser le différentiel de productivité de leurs salariés, le coût de l’encadrement supplémentaire nécessaire, l'accompagnement socio-professionnel ainsi que l'investissement d'adaptation du poste de travail.

1er objectif de l’étude

Déterminer à partir de quel niveau de salaire l'Etat, et les collectivités de manière générale, reviennent sur leurs investissements.

• Elle compare les niveaux d'aides, auxquelles s'ajoute le coût des allègements « Fillon », les indemnités perçues en cas d'absence, à l'ensemble des recettes perçues par la puissance publique. Ces recettes prennent en compte la fiscalité des entreprises, la fiscalité des salariés et de leur encadrement, ainsi que les charges sociales minorées des coûts de santé directs.
• Le retour sur investissement (ROI) qui en résulte devient positif lorsque le salarié perçoit une rémunération égale au SMIC + 0,3 %.
• Aujourd’hui, l'ensemble des salariés des entreprises adaptées contribuent à ce ROI positif de l'Etat et des collectivités dans leur poste de travail.
 

2ème objectif de l’étude

Evaluer le gain social permis par l'accession d’un travailleur handicapé à un emploi en entreprise adaptée.

• Sur les mêmes principes que décrits plus haut, l’étude évalue les coûts directs engendrés par cette situation de non-emploi (bénéficiaires de l'AAH, de l'ARE, de l'ASS ou du RMI), puis les compare au ROI moyen de salariés en EA.
• Ce gain ressort à 11 329 €. Il démontre l'intérêt économique pour l'Etat et les collectivités de maximiser l'emploi en EA.
A noter : l’étude ne prend pas en compte la valeur ajoutée sociale rendue possible par ce retour à l'emploi dans des domaines tels que la socialisation, la santé, la formation ou l'accès à la culture.
 

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre