La Zone franc | KPMG | FR

La Zone franc : miroir de la zone euro ?

La Zone franc

[Décryptages - Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le privilège d’émission de la monnaie dans les colonies françaises d’Afrique sub-saharienne appartient à des banques privées désignées par la France.

Le 9 septembre 1939, une semaine après la déclaration de guerre, le gouvernement français suspend, dans ces colonies, la convertibilité en franc des monnaies locales et, en contrepartie, établit entre elles la liberté de change. On donne le nom de « Zone franc » à l’ensemble des territoires concernés.

A la fin de 1941, la Caisse centrale de la France libre est créée à Londres en vue d’émettre une nouvelle monnaie destinée aux colonies africaines au fur et à mesure de leur rattachement à la France Libre. En 1945, la Caisse centrale de la France libre devient la Caisse centrale de la France d'outre-mer et la monnaie émise durant le conflit prend le nom de « franc des Colonies françaises d’Afrique », ou franc CFA. D’abord égal à 1,70 franc français, le franc CFA est réévalué en 1948 : son cours est porté à 2 francs français.

Le système fonctionne tout au long de la Quatrième République. Lorsqu’ils accèdent à l’indépendance au début des années soixante, la plupart des nouveaux Etats issus des colonies françaises d’Afrique de l’Ouest et du Centre conservent comme monnaie le franc CFA, rebaptisé « franc de la Communauté financière africaine ». Celui-ci est librement convertible en francs français au taux, inchangé depuis 1948, de 100 francs CFA pour 2 nouveaux francs français. Ce cours très favorable aux jeunes pays ne sera revu qu’en 1994.

Cette année-là, en même temps qu’est réorganisée la gouvernance de la Zone franc autour de deux ensembles – l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine) et la CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale) –, le franc CFA est fortement dévalué et ramené au cours de 100 francs CFA pour 1 franc français.

La Zone franc est maintenue après le lancement de l’euro en 2002, avec une parité inchangée de 1 euro pour 655,957 francs CFA. Elle regroupe aujourd’hui, au côté de la France, 14 pays d'Afrique sub-saharienne et les Comores. Le Trésor français assure la convertibilité illimitée du franc CFA en euros à la parité fixée en 1994 et sa libre transférabilité. En garantie, les banques centrales des pays membres doivent déposer 50% de leurs réserves de change auprès de la Banque de France.

Ce dispositif arrime de fait la Zone franc à la zone euro. Grâce à la stabilité monétaire qu’il maintient, il a permis de contenir l’inflation en période de chute des cours des matières premières. Lors de leur réunion semestrielle de septembre 2016, les représentants des Etats de la Zone franc ont estimé que le franc CFA était à son juste cours. Mais d’aucuns le jugent surévalué et handicapant pour la croissance. L’absence de souveraineté monétaire fait également l’objet de critiques. Zone franc, zone euro : même débat ?
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre