Le Mondial de l’automobile de Paris | KPMG | FR

Le Mondial de l’automobile de Paris : héritage d’une industrie française pionnière

Le Mondial de l’automobile de Paris

[Décryptages - Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

« Nous ne pouvons pas ici entrer dans le détail des moteurs ; disons seulement que les moteurs électriques sont d'ores et déjà pratiques pour Paris […] ; que le pétrole, bien employé, reste le maître incontestable de l'automobilisme pour poids moyens, et que la vapeur affirme sa suprématie quand il s'agit de déployer une force considérable. »

C’est en ces termes que Le Petit Parisien, l’un des grands titres de la presse quotidienne, décrit dans son numéro du 16 juin 1898 les trois types de moteurs présents à la première Exposition internationale automobile ouverte la veille sous des tentes dans le jardin des Tuileries.

La banlieue ouest parisienne est alors une « Silicon Valley » de l’automobile. Parmi les 77 constructeurs qui exposent aux Tuileries, 30 sont français. Avec 2 000 véhicules produits en 1898, l’industrie automobile hexagonale est alors en position de leader mondial. Quelque 140 000 visiteurs se rendent à ce premier « Salon de l’Auto », d’emblée le plus important dans le monde.

Un tiers des voitures présentées en 1898 sont électriques. Leur autonomie de 50 km leur a permis de réussir l’épreuve probatoire à laquelle doivent se soumettre tous les modèles exposés : parcourir sans incident un itinéraire aller-retour de Paris à Versailles. Les constructeurs français excellent dans la voiture électrique, ce qui contribue à leur prestige.

La France conservera pendant dix ans sa position de premier constructeur mondial. En 1908, quand elle la perd au profit des Etats-Unis, 30 000 véhicules, dont 10 000 électriques, sortent annuellement de ses ateliers, soit environ 25% de la production mondiale.

Un siècle plus tard, les constructeurs automobiles français ne détiennent plus qu’environ 5% du marché mondial. Mais le Salon de l’Auto – organisé tous les deux ans depuis 1976 en alternance avec le salon de Francfort et devenu en 1988 le Mondial de l’automobile de Paris – demeure, avec 1,2 million de visiteurs, la première exposition automobile dans le monde.

Et le moteur électrique, disparu des projets des constructeurs à la veille de la Première Guerre mondiale au profit du moteur à explosion, fait l’objet d’un intérêt renouvelé, avec une part de marché de 16% annoncée pour 2020.
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre