Internet : l’âge minimum en question ? | KPMG | FR

Internet : l’âge minimum en question ?

Internet : l’âge minimum en question ?

[Décryptages - Générations]

1000

D'autres actualités sur le site

Etats-Unis : 13 ans. Espagne : 14 ans. Corée du Sud : 14 ans. Pays-Bas : 16 ans. Tous les autres pays : 13 ans.

Ces conditions d’âge minimum sont celles exigées pour l’ouverture d’un compte Google. Mais il y a des variantes dans la constellation du moteur de recherche : 18 ans sont requis pour utiliser les services publicitaires AdSense et AdWords. Sur Youtube, l’âge minimum d’inscription est de 13 ans mais certaines vidéos sont réservées aux utilisateurs majeurs, l’âge de la majorité dépendant des règles en vigueur dans chaque pays.

Twitter a fixé à 13 ans l’âge minimum requis pour ouvrir un compte. La date de naissance n’est toutefois pas demandée à l’inscription. Pour suivre certains comptes, il faut en revanche avoir 18 ans. La première fois où l’occurrence se présente, on doit préciser son âge.
Facebook, Instagram et Snapchat sont alignés sur le seuil de 13 ans. Mais LinkedIn est calé sur 14 ans. Et WhatsApp sur 16. Pour Tinder, l’âge minimum est de 17 ans.

Ces prescriptions figurent dans les conditions générales d’utilisation des services concernés. Elles ont surtout pour objet de protéger les prestataires en cas de contentieux, car elles sont en pratique contournées : d’abord parce que la plupart des services peuvent être utilisés passivement sans ouverture de compte et donc sans mention d’âge, ensuite parce qu’aucun contrôle n’est effectué en cas de déclaration de la date de naissance.

Le palier de 13 ans, inhabituel en Europe, trouve son origine dans le Children's Online Privacy Protection Act (COPPA) de 1998, une loi américaine qui réglemente la collecte d’informations en ligne auprès des enfants. Il est peu respecté : une enquête britannique montre que 78% des jeunes de 10 à 13 ans utilisent au moins un service auquel ils ne devraient pas avoir accès. Ils sont respectivement 49% et 41% à utiliser Facebook et Instagram.

Les grands sites affichent leur volonté de contrôler plus rigoureusement les déclarations d’âge des adolescents qui s’inscrivent. La mise en œuvre n’est pas simple. L’une des pistes envisagées serait de poser à l’utilisateur une question à laquelle il est peu probable qu’on puisse répondre quand on a moins de 13 ans. Une question, en somme, dont la réponse ne se trouve pas sur Google !
 

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre

Nouveau site internet

Conçu en responsive design, il s’adapte à 100% de vos supports numériques (ordinateurs, smartphones et tablettes) pour vous faciliter l’accès à nos informations.