Marché M&A suisse volatil – le Brexit crée des incertitudes

Brexit - Marché M&A suisse volatil

Après un premier trimestre 2016 plutôt timide, le marché M&A suisse a de nouveau affiché un léger essor au deuxième trimestre. Au cours des six premiers mois de l’année, 164 transactions ont été enregistrées, soit un nombre légèrement inférieur (-9%) à celui de la première moitié de l’année 2015. Néanmoins, la reprise annoncée de Syngenta a généré un volume de transactions beaucoup plus élevé (74.2 milliards USD). Compte tenu des incertitudes politiques et économiques – aussi à la suite du Brexit –, il faut encore s’attendre à une certaine retenue pour le second semestre 2016.

Contact pour les médias

Head of Media Relations

KPMG Suisse

Contact

Related Content

Au premier semestre 2016, 164 transactions M&A avec participation suisse ont été recensées, ce qui équivaut à un recul de 9% par rapport à la même période de 2015. En comparaison avec le premier trimestre 2016, qui était encore empreint d’une plus forte retenue des investisseurs, le nombre de transactions a augmenté de pas moins de 38% au deuxième trimestre. Le volume des transactions a lui aussi fortement progressé au deuxième trimestre: alors que le volume du premier trimestre 2016 avait été presque exclusivement marqué par l’annonce de la reprise de Syngenta par la China National Chemical Corporation, une nette croissance du volume des dix plus grandes transactions a été enregistrée au deuxième trimestre. Par rapport au même semestre de 2015, le volume a grimpé de 94%.

A ce jour, une haute activité a pu être observée en 2016 dans toutes les branches, et des investissements ont été réalisés notamment dans des entreprises industrielles et de biens de consommation. On notera en particulier l’acquisition du grossiste électronique britannique Premier Farnell par le sous-traitant industriel Dätwyler, pour plus de 1,15 milliard USD. Cette transaction a été conclue avant le Brexit. Deux transactions relevant du domaine des services financiers figurent encore au top 10 des plus grandes transactions en termes de volume: d’une part, BTG Pactual a annoncé une vente prévue de BSI à EFG International pour quelque 1,0 milliard USD et, d’autre part, Credit Suisse a vendu un portefeuille de crédits d’une valeur de 1,27 milliard USD à TSSP, investisseur sur le marché privé. Par ailleurs, le Partners Group a revendu sa participation à MultiPlan (acquise en 2014) pour 7,5 milliards USD.

La soif d’investissement des Chinois

Même si les turbulences à la bourse chinoise ont engendré de fortes incertitudes en début d’année et si le taux de croissance a atteint, avec 6,9%, son plus bas niveau depuis 25 ans, la Chine demeure l’une des régions économiques les plus dynamiques au monde, avec un marché M&A également actif. L’offre de reprise de China National Chemical Corporation (ChemChina) à Syngenta incarne la soif d’investissement actuelle des entreprises chinoises en dehors de leurs frontières nationales. Cette acquisition annoncée est de loin, cette année, la plus grande transaction à ce jour.


L’achat de Gategroup par le HNA Group chinois au prix de 1,9 milliard USD représente une autre transaction importante qui confirme la progression des investisseurs chinois, puisqu’elle figure parmi les dix plus grandes transactions M&A suisses réalisées au premier semestre 2016. Gategroup est, après Syngenta et Sigg, la troisième société de renom à avoir obtenu de la Chine une offre de reprise au cours du premier semestre 2016.

Les incertitudes freinent les activités M&A

Le référendum Brexit a eu, durant les semaines précédant le vote, un effet inhibiteur sur les activités M&A en Europe – en particulier pour les transactions possibles avec participation britannique. Certains acheteurs se sont couverts contre les conséquences directes d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ce qui peut maintenant mener à de nouvelles négociations ou à des interruptions de transactions. L’incertitude concernant les incidences d’un Brexit a nettement influencé les marchés financiers européens au cours de ces derniers mois et elle ne manquera pas de déployer encore son effet dans les prochaines semaines.

Outre les facteurs politiques, la force du franc suisse et la disponibilité d’un capital avantageux, les objectifs stratégiques jouent bien entendu aussi un rôle prépondérant dans les acquisitions d’entreprises. La différenciation géographique, la pression pour une extension des domaines d’activités ainsi que le renforcement du propre positionnement sur le marché font partie des moteurs des activités M&A.

«Dans l’ensemble, l’activité M&A suisse 2016 continuera d’emprunter, dans les conditions cadres prédominantes, des chemins cahoteux. Nous tablons malgré tout sur une légère augmentation des activités M&A par rapport au premier trimestre 2016», explique Patrik Kerler, responsable M&A chez KPMG Suisse, pour résumer la situation actuelle.

M&A Report

M&A Report

The quarterly report provides an overview of the M&A activities in Switzerland.

Brexit

Brexit

Find up-to-date information and analyses on Brexit for Swiss companies here.

 
En savoir plus

© 2016 KPMG Holding AG is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss legal entity. All rights reserved.

Contactez-nous

 

Besoin de nos services?

 

Soumettre

Marketplace de KPMG

Trouvez les bonnes personnes – immédiatement. Accédez directement à des professionnels hautement qualifiés.