La place suisse sous pression

La place suisse sous pression

Un sondage réalisé auprès de plus de 80 entreprises suisses de différentes branches a révélé que plus d’un tiers d’entre elles ont constaté une détérioration de la place économique suisse par rapport à l’année précédente. Les principaux moteurs de ces évolutions négatives seraient, selon elles, la force actuelle du franc et la forte pression sur les prix. En outre, 73% des entreprises craignent qu’une résiliation des accords bilatéraux ait des effets négatifs sur leur activité.

Contact pour les médias

Head of Media Relations

KPMG Suisse

Contact

Related Content

L’étude de restructuration de KPMG Suisse, réalisée pour la première fois sous cette forme, montre que la force actuelle du franc, en particulier, a entraîné chez nombre d’entreprises suisses une nette détérioration de la situation économique. Ainsi, 45% des entreprises évaluent leur marche des affaires actuelle comme négative. La forte pression sur les prix en Suisse et à l’étranger en constitue l’une des principales causes. La répercussion de cette pression sur les partenaires commerciaux, telle qu’envisagée par certaines entreprises, n’est possible que dans certaines limites et donne, dans le meilleur des cas, un peu de temps pour des adaptations structurelles.

La branche des biens de consommation et du détail présente un tableau sombre

Les changements dans l’environnement de marché se reflètent également dans une estimation plus négative de la place économique suisse. Ainsi, 64% des sondés jugent la compétitivité helvétique plus mauvaise que l’année précédente. La force du franc donne particulièrement du fil à retordre aux entreprises suisses. 16% des interrogés voient même pour cette raison leur existence en danger.

Les entreprises des domaines des biens de consommation et du commerce de détail notamment, ainsi que celles de l’industrie et de la fabrication, constatent une nette dégradation. Ici, 75% et 71% des sondés, respectivement, qualifient l’évolution de la place suisse de négative.

Craintes concernant les accords bilatéraux, incertitudes au sujet de la RIE III

Sur le plan politique, une résiliation possible des accords bilatéraux avec l’UE suscite la plus grande incertitude chez les entreprises: près des trois quarts de tous les sondés voient ici un risque négatif, voire une menace existentielle pour leur entreprise.

En dépit de toutes les incertitudes, les entreprises suivent toujours, dans l’ensemble, une voie proactive axée sur l’innovation et la croissance et ne se contentent pas de réductions des coûts. Toutefois, quelque 40% des participants au sondage qui jugent l’environnement de marché négatif n’entreprennent pas actuellement de restructurations ni n’en planifient.

Commentant les résultats, Peter Dauwalder, responsable Restructuring chez KPMG Suisse, déclare: «La solide activité commerciale et le financement majoritairement conservateur de nombreuses entreprises suisses durant les années passées ont permis de constituer suffisamment de réserves pour aujourd’hui. C’est pourquoi il n’existe pas encore, même si la marche des affaires s’avère négative en maints endroits, de problèmes graves de capitaux et de liquidité».

Étude de restructuration KPMG 2015

Dans le cadre de l’étude, KPMG Suisse a interrogé au total 81 entreprises issues des branches suivantes:

  • Industrie et fabrication (46%)
  • Prestations de services (24%)
  • Biens de consommation et commerce de détail (18%)
  • Construction et énergie (12%)

63% des entreprises sont des petites et moyennes entreprises (PME) employant jusqu’à 249 équivalents plein temps (EPT). 37% des entreprises sondées sont de grandes entreprises avec 250 EPT ou plus.

Réparties par chiffres d’affaires annuels: 28% réalisent un chiffre d’affaires de moins de CHF 25 mio., 16% des chiffres d’affaires situés entre CHF 25 et 50 mio., 29% des chiffres d’affaires situés entre CHF 50 et 250 mio. et 17% des chiffres d’affaires de plus de CHF 250 mio.

Restructuring Study – Business location Switzerland under pressure

KPMG asked companies in Switzerland about the impact of the economic and political changes to their business.

 
En savoir plus

© 2016 KPMG Holding AG is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss legal entity. All rights reserved.

Contactez-nous

 

Besoin de nos services?

 

Soumettre

Marketplace de KPMG

Trouvez les bonnes personnes – immédiatement. Accédez directement à des professionnels hautement qualifiés.