«Mon objectif est de rapprocher les gens» | KPMG | CH
close
Share with your friends

«Mon objectif est de rapprocher les gens»

«Mon objectif est de rapprocher les gens»

Dominique de Buman, président du Conseil national, considère que sa mission est de construire des ponts en Suisse et à l’étranger.

1000

Related Content

Dominique de Buman, président du Conseil national

Dominique de Buman, président du Conseil national

Qu’attendez-vous pour la Suisse en 2018 concernant…

… la politique économique ?
L’ensemble des formations politiques doit se montrer capable de faire avancer de façon déterminante une réforme raisonnable de la fiscalité des entreprises. Ainsi serait renforcé le sentiment de confiance des investisseurs envers notre pays. Une telle situation permettrait de renforcer la croissance suisse et de la rapprocher de la croissance européenne.

... la politique sociale ?
Un effort de convergence similaire est indispensable dans le domaine de la réforme des retraites, afin d’éviter qu’un gouffre financier subséquent devienne socialement incurable.

... la politique extérieure ?
Le Conseil fédéral veillera à un approfondissement des relations avec l’Union européenne et à la négociation de nouveaux accords bilatéraux en matière d’électricité et d’accès au marché bancaire.

Avec la réforme de l’imposition des entreprises III et la réforme de la prévoyance vieillesse 2020, deux des trois grands projets de réforme pour la législature en cours ont échoué l’année dernière. Comment la politique suisse pourra-t-elle à nouveau mener à bien des réformes importantes à l’avenir ?

Le monde politique aura pour tâche de développer à nouveau un sens du compromis helvétique et à rétablir ainsi un climat de confiance au sein de l’opinion publique. C’est la seule voie possible vers le déblocage, car il est illusoire d’imaginer la simplification – et donc la compréhension – de dossiers importants, complexes par définition.

Où voyez-vous, dans la politique, mais peut-être aussi dans la société, un besoin d’action particulier ?

Il serait souhaitable que les entreprises favorisent de nouveau davantage l’exercice de mandats politiques, surtout au plan communal. Il s’ensuivrait à la fois une meilleure gestion des collectivités publiques et une plus grande compréhension des exigences de l’économie privée.

A quels autres thèmes allez-vous encore vous intéresser cette année, vous-même et la population suisse ?

La mise en œuvre concrète de la nouvelle politique énergétique, la révision de la loi sur les marchés publics, la gouvernance des sociétés multinationales et la promotion de la paix dans le monde seront en outre à l’agenda de la politique suisse en 2018.

Quels objectifs personnels vous fixez-vous pour l’année de votre mandat ?

J’ai un objectif majeur : celui de rapprocher les gens les uns des autres, de leur faire partager mutuellement leurs préoccupations légitimes.

Cet objectif se décline à l’intérieur et à l’extérieur du pays. A l’intérieur du pays, j’aimerais me rendre le plus souvent possible à la rencontre des diverses cultures de la Suisse, afin de nous découvrir et nous apprécier mutuellement. A l’étranger, je vais consacrer la priorité, comme président de la Chambre du peuple, aux contacts avec nos pays voisins qui hébergent d’importantes communautés de Suisses de l’étranger. Ces derniers contacts auront notamment pour but de faciliter le vécu quotidien de nos compatriotes qui sont confrontés parfois à des tracasseries administratives et fiscales. Enfin, c’est avec ces pays proches que nous avons le plus de relations et de dossiers communs. En ce sens, la visite du Président de l’Assemblée fédérale peut épauler l’action du Conseil fédéral, chargé en priorité de la politique étrangère de la Suisse.

© 2018 KPMG Holding AG is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss legal entity. All rights reserved.

KPMG International Cooperative (“KPMG International”) is a Swiss entity. Member firms of the KPMG network of independent firms are affiliated with KPMG International. KPMG International provides no client services. No member firm has any authority to obligate or bind KPMG International or any other member firm vis-à-vis third parties, nor does KPMG International have any such authority to obligate or bind any member firm.

Contactez-nous

 

Besoin de nos services?

 

Soumettre