AC News Numéro 58 / T3 2017 | KPMG | CH

AC News Numéro 58 / T3 2017

AC News Numéro 58 / T3 2017

Les «Audit Committee News» vous informent chaque trimestre et, depuis 2013, exclusivement par voie électronique, sur les derniers développements dans les domaines clés que sont la gouvernance d’entreprise, la gestion des risques et la conformité ainsi que le reporting financier. Les articles contenus dans les AC News sont rédigés par des experts suisses et internationaux.

1000

Related Content

Editorial

Chère lectrice, cher lecteur,

La révision est souvent considérée comme une simple «commodity». La question de savoir quelle entreprise de révision fournit cette prestation ne semble donc pas essentielle. L’une des raisons réside peut-être dans les règles professionnelles, les normes d‘audit, qui règlent en détail la manière dont une révision doit être effectuée. De plus, l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision veille à ce que ces normes soient appliquées de façon uniforme.

Sur un marché caractérisé par des produits homogènes et interchangeables, la concurrence est forte. Le prix constitue l’élément déterminant, même dans un oligopole formé uniquement de quatre grandes entreprises de révision. Par le passé, celui-ci n’évoluait souvent que dans un sens dans le cadre des appels d’offres, d’autant plus que les honoraires de l’organe de révision doivent être publiés pour les sociétés cotées en bourse et désormais également pour les entreprises soumises au contrôle ordinaire. Cette évolution est-elle salutaire? Depuis quelque temps, il est reconnu que le prix ne peut pas constituer le seul élément déterminant, et ce pour deux raisons. D’une part, les Comités d’audit se sont professionnalisés dans la mesure où un nombre croissant d’experts financiers, qui n’évaluent pas la performance de l’organe de révision uniquement en fonction du prix, sont membres de ces organes. D’autre part, les régulateurs craignent que la réduction des honoraires entraîne une diminution de la qualité de la révision et exigent que des investissements dans le contrôle et la surveillance de la qualité, qui obligent les entreprises de révision à revoir leurs prix, soient effectués au niveau de l’entreprise.

C’est dans ce contexte que nous avons décidé de consacrer la présente Newsletter à la qualité de l’audit («Audit Quality»), et ce sous des angles divers. La recherche scientifique étudie ainsi depuis longtemps la question de savoir comment définir et, surtout, mesurer, la qualité. De son côté, l’association professionnelle internationale, l’IAASB, a élaboré un concept-cadre relatif à la qualité de l’audit («Audit Quality Framework»). Les autorités de surveillance en matière de révision recensent quant à elles les indicateurs de la qualité de l’audit afin de déterminer comment celle-ci évolue dans le temps et de réaliser des études comparatives. Par ailleurs, un Comité d’audit efficace s’attend à ce que le réviseur entretienne une relation d’égal à égal avec lui et ait le courage de formuler des constatations critiques. A cet égard, il est incontesté que l’indépendance joue un rôle essentiel. Enfin, la numérisation a le potentiel de révolutionner également le secteur de l’audit.


Nous vous souhaitons une agréable et intéressante lecture et nous réjouissons de recevoir votre feedback.

Philipp Hallauer et Reto Eberle

Focus on Audit Quality

Qu’est-ce qu’un audit de qualité?

Un grand nombre de praticiens et de chercheurs se sont déjà penchés sur ce qui constitue un audit de qualité. Dernièrement, les régulateurs s’y sont également intéressés. Cette question doit toutefois être examinée en priorité par les Comités d’audit et les entreprises de révision.

En lire plus: Article de Reto Eberle

L'impact de la numérisation sur la révision

L’innovation numérique progresse à grands pas. On ignore encore largement quelles nouvelles technologies s’imposeront au cours des 3 à 10 prochaines années, voire s’il y aura une nouvelle révolution technologique. Mais une chose est sûre: les réviseurs doivent également se préparer à un changement profond.

En lire plus: Article de Mark Meuldijk (en anglais)

IAASB – L’International Auditing and Assurance Standards Board s’intéresse à la qualité de l’audit

La qualité de l’audit est depuis des années à la base du programme de l’IAASB, qui agit dans l’intérêt public. D’une part, les International Standards on Auditing contribuent directement à garantir une qualité de l’audit uniformément élevée. D’autre part, l’IAASB s’est penché sur l’amélioration de la qualité de l’audit de manière explicite dans le cadre de deux projets.

En lire plus: Article d'Annette Köhler

Préférer l’audace au conformisme – L’évaluation du travail de l’organe de révision par le Comité d’audit

La surveillance de la révision externe constitue l’une des tâches principales du Comité d’audit. Si l’on considère la complexité et l’intensité de l’activité du réviseur externe, se pose inévitablement la question de la finalité de cette surveillance.

En lire plus: Article d'Hubert Achermann

Qualité de l’audit – Le point de vue du régulateur

Pour prendre leurs décisions, les utilisateurs des états financiers (Conseil d’administration, Direction, investisseurs et autorités) doivent pouvoir s’appuyer sur des chiffres vérifiés de manière fiable. Par conséquent, la qualité de l’audit est indispensable à la réputation du marché financier suisse. L’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) y apporte une contribution importante avec ses inspections orientées sur les risques. Mais comment s’y prend-elle pour définir et mesurer la qualité de l’audit et les progrès qualitatifs?

En lire plus: Article de Frank Schneider

Indépendance – Face aux nouvelles directives de l’UE, des mesures doivent-elles être prises au niveau réglementaire en Suisse?

Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de justice et police (DFJP) d’examiner si, en raison des développements réglementaires dans l’UE, une réforme des bases légales relatives à la révision et à la surveillance de cette dernière est nécessaire en Suisse. A cet égard, les nouvelles directives de l’UE sur l’indépendance doivent figurer au centre du processus.

En lire plus: Article de Tara Collins (en anglais)

«Key Audit Matters» – L’organe de révision s’exprime clairement

La plupart des rapports annuels 2016 des entreprises cotées en bourse ont désormais été publiés. Pour la première fois, les réviseurs s’expriment sur les «Key Audit Matters» (KAM), également appelés points d’audit clés. Qu’apporte donc le rapport d’audit étendu?

En lire plus: Article de Martin Schaad

Quels facteurs déterminent les honoraires de révision?

La qualité de l’audit a un prix, mais quel est le juste prix (le prix approprié) pour un mandat concret? Il est très intéressant pour les Comités d’audit de connaître les facteurs qui influencent les honoraires de l’organe de révision (tant lors de l’évaluation annuelle que dans le cadre d’un appel d’offres). Cette question a d’ailleurs déjà été examinée par les scientifiques.

En lire plus: Article de Reto Eberle

Audit Committee Handbook

L’Audit Committee Handbook formule des principes importants concernant le rôle du Comité d’audit. Il contient également des indications et des explications permettant aux Comités d’audit de comprendre les processus et les pratiques qui contribuent à mettre en place et à soutenir un Comité d’audit efficace. Le manuel est complété par une série d’annexes prêtes à l’emploi qui peuvent se révéler utiles pour le travail quotidien des Comités d’audit.
 

En lire plus: Audit Committee Handbook (en anglais)

© 2017 KPMG Holding AG is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss legal entity. All rights reserved.

Contactez-nous

 

Besoin de nos services?

 

Soumettre