«En tant qu’auditeurs, nous devons examiner de façon critique le travail des clients»

Audit: tendances et défis

Dans une interview, Lukas Marty indique en quoi l’audit peut soutenir les entreprises dans les périodes d’incertitudes économiques et pourquoi la numérisation croissante ne rendra pas superflue la profession d’auditeur.

Related Content

Quels sont les thèmes prédominants dans les rapports de gestion de cette année?

Lukas Marty: Dans différentes branches, les rapports annuels subissent fortement l’impact de l’appréciation du franc suisse effectuée en janvier 2015. Les entreprises industrielles qui produisent en Suisse et exportent dans la zone euro en particulier ont accusé un recul de leurs chiffres d’affaires et de leurs marges. Les fonds propres souffrent de la conversion des bilans de filiales européennes.

La réduction des marges et des bénéfices a aussi un effet sur les évaluations: compte tenu du changement des conditions cadres économiques, le goodwill résultant d’acquisitions antérieures n’a en partie plus de valeur et a dû être corrigé en conséquence.

Différents groupes ont ainsi procédé à des adaptations de leur stratégie ou de leur portefeuille. Des parties d’entreprises sont vendues, d’autres achetées. Certains comptes annuels 2015 ont aussi été fortement marqués par de telles transactions.

L’environnement de taux bas a-t-il aussi laissé des traces?

Absolument, les entreprises profitent certes de coûts de financement bas, et beaucoup d’entre elles ont pu, en 2015, adapter aussi à long terme leur financement au faible niveau des intérêts. Mais les taux bas ainsi que de faibles rendements de la fortune dans d’autres domaines sont néfastes aux engagements liés aux caisses de pension. À l’heure actuelle, les fortunes des caisses de pension ne permettent guère de réaliser des rendements suffisants pour couvrir les promesses de rentes ou la rémunération minimale sur le capital épargne. Dans les entreprises qui établissent leur bilan selon les normes comptables internationales, les engagements de pensions à porter au bilan se sont encore accrus en 2015.

Pensez-vous que la numérisation croissante rendra un jour superflue la profession d’expert-comptable?

Non, en aucun cas. Les technologies modernes nous ouvrent de nouvelles possibilités dans l’audit, notamment en ce qui concerne l’acquisition et l’analyse de données. En fait également partie la possibilité de vérifier automatiquement tout un stock de données sous l’aspect de critères bien définis plutôt que de contrôler manuellement des échantillons sélectionnés. Les connaissances approfondies et la vaste expérience de l’expert-comptable sont toutefois indispensables pour poser les bonnes questions dans l’analyse de données et identifier les interactions importantes. L’expérience de l’expert-comptable est par ailleurs demandée dès lors qu’il s’agit de vérifier les estimations du management. 

Comment l’audit peut-il soutenir les entreprises dans les périodes économiques difficiles?

Les entreprises sont constamment en mouvement. Outre le développement des produits et des prestations, elles doivent aussi se demander continuellement si elles sont bien organisées, si les structures de coûts sont adaptées, si les processus peuvent être optimisés et si des délocalisations géographiques seraient éventuellement judicieuses. Le contrôle permanent des données importantes doit garantir que les processus fonctionnent en permanence dans l’entreprise, même pendant les restructurations complexes.

En tant qu’auditeurs, nous apportons une contribution importante en examinant de façon critique le travail de nos clients: les directions et les conseils d’administration disposent-ils des bonnes bases de décision? Possèdent-ils les bonnes informations pour pouvoir, par exemple, évaluer correctement les conséquences d’une restructuration ou d’une délocalisation? Les équipes interdisciplinaires dotées de vastes expériences constituent une garantie maximale pour l’audit et le conseil optimal de nos clients. KPMG investit beaucoup dans la formation continue de ses collaborateurs. Grâce à notre réseau local, mais aussi international, nous sommes en mesure de proposer à nos clients des spécialistes reconnus dans tous les champs thématiques déterminants.

Comment KPMG réussit-elle à attirer constamment de nouveaux jeunes talents pour l’expertise comptable?

Nous recrutons principalement des diplômés des universités et des hautes écoles spécialisées. Il est connu que l’expertise comptable offre des possibilités intéressantes pour un débutant. D’une part, les jeunes collaborateurs ont l’opportunité de se faire rapidement une idée de différentes entreprises et, d’autre part, ils acquièrent aussi, dans leur formation au diplôme d’expert-comptable, de vastes connaissances spécifiques. La combinaison d’un travail de projet chez nos clients avec une formation continue structurée et parallèle est très attractive.

KPMG est fière que ses collaborateurs obtiennent depuis des années des résultats supérieurs à la moyenne dans les examens menant au diplôme d’expert-comptable. De nombreux étudiants le savent aussi. Mais d’autres possibilités de carrière, liées par exemple à un long séjour à l’étranger, attirent également les jeunes talents chez KPMG.

Careers

Innovative, ambitious, client-oriented? Become part of the international KPMG network and develop your professional and personal skills.

 
En savoir plus

Audit

Independent audit services for national and international companies of all sizes and from all industries as well as public sector organizations.

 
En savoir plus

Newsletter Registration

Receive regular information on the topics of your interest.

 
En savoir plus

© 2016 KPMG Holding AG is a member of the KPMG network of independent firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss legal entity. All rights reserved.

Contactez-nous

 

Besoin de nos services?

 

Soumettre

Marketplace de KPMG

Trouvez les bonnes personnes – immédiatement. Accédez directement à des professionnels hautement qualifiés.