Bâtir des ponts vers la prospérité | KPMG | CA
close
Share with your friends

Prospective: Bâtir des ponts vers la prospérité

Bâtir des ponts vers la prospérité

Utiliser la pensée programmatique et l’innovation afin de favoriser la progression des infrastructures destinées aux communautés autochtones du Canada

Directeur, Services-conseils; leader national, Gestion des actifs et des opérations – Infrastructure

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Bâtir des ponts vers la prospérité

Il est temps de revoir notre approche pour les logements et les infrastructures des Premières nations, des Inuits et des Métis au Canada. En dépit du fait que les questions autochtones sont une priorité énoncée par le gouvernement fédéral, et que des progrès ont été réalisés, plusieurs communautés peinent encore à disposer des ressources, des capacités et des infrastructures essentielles qui sont nécessaires non seulement pour assurer leur subsistance, mais également pour les aider à s'adapter aux besoins actuels et futurs.

Sans aucun doute, nous pouvons faire quelque chose à ce sujet. En adoptant une approche reposant sur des données probantes et une nouvelle pensée novatrice, nous pouvons orienter plus efficacement nos efforts collectifs afin d'harmoniser les actifs des infrastructures communautaires aux besoins et aux priorités à portée locale, apporter des solutions aux principaux problèmes et défis, et tirer parti des nouvelles occasions au profit des membres de la communauté.

Selon le Conseil canadien pour les partenariats public-privé, le déficit en infrastructures dans les communautés autochtones du Canada a été estimé à entre 25 et 30 milliards de dollars, et près de 9 milliards de dollars de cet écart se situent en Ontario uniquement. C'est en réalité une préoccupation grandissante à laquelle il faut remédier. Fait encourageant, le gouvernement fédéral a annoncé son intention d'assouplir les contraintes annuelles « à prendre ou à laisser » imposées au financement des infrastructures des collectivités inuites, métisses et des Premières nations. Même si les défis que pose le déficit en infrastructures sont trop importants pour pouvoir être résolus facilement ou rapidement, il n'en demeure pas moins que ce geste politique est une porte ouverte à l'innovation et au genre de pensée programmatique pluriannuel qui, à notre avis, peut aider les communautés autochtones à davantage être en mesure de relever l'ensemble du défi.

Dans ce numéro de Prospective, nous explorons quatre secteurs clés des infrastructures autochtones où le besoin d'innover se fait pressant, ainsi que les obstacles qui nuisent au progrès.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre