Services à la personne: choix et contrôle au client | KPMG | CA

Services à la personne: choix et contrôle au client

Services à la personne: choix et contrôle au client

Mais le secteur mondial néglige un point important : il faut donner plus de choix et de contrôle au client.

Associé, leader national, Services à la personne et services sociaux

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

line up of students vertical

Dans le secteur canadien des Services à la personne, « intégration », « transformation » et « modernisation » sont des mots à la mode. Transformation, efficience et valeur sont un gage d'économies, et tout le monde se met de la partie. Mais le secteur mondial néglige un point important : il faut donner plus de choix et de contrôle au client.

Une réforme des soins financés par le client n'est pas une mince affaire. Toutefois, malgré les considérations techniques (consolidation administrative, transformation numérique, fragmentation, expérience client…), une telle réforme offrirait plus choix et de contrôle aux individus et pourrait s'avérer efficace à plusieurs égards.

Une vraie transformation, plus facile à dire qu'à faire

L'un des moyens de transformer véritablement le secteur des services à la personne serait de laisser le soin au client de choisir qui lui prodiguera les services dont il a besoin, quand et comment; voilà le nouveau paradigme de financement.

L'objectif serait de donner aux individus :

  • plus de liberté de choix;
  • plus de contrôle;
  • un plus grand bien-être.

Mais ce modèle est-il viable? Est-ce bien la solution pour transformer la vie des gens et changer fondamentalement la prestation des services à la personne?

Téléchargez l'article complet pour en savoir plus.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre