La technologie : une nécessité pour la fiscalité | KPMG | CA
close
Share with your friends

La technologie : une nécessité pour la fiscalité

La technologie : une nécessité pour la fiscalité

Changements et complexité sans précédent en matière de réglementation pour les leaders en fiscalité d’aujourd’hui, au Canada et à l’échelle mondiale

Contenu connexe

Personne pensant avec graphique animé

Les leaders en fiscalité d'aujourd'hui, au Canada et à l'échelle mondiale, sont confrontés à des changements et à une complexité sans précédent en matière de réglementation – allant des réformes fiscales nationales au Plan d'action concernant l'érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfices (« BEPS » en anglais) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (« OCDE »), en passant par une vérification accrue des informations présentées par les multinationales, et plus encore.

Dans le cadre de cet environnement dynamique et en évolution rapide, les organisations doivent s'adapter pour répondre à la tendance vers la transparence mondiale, l'intensification des activités d'audit, l'accès direct aux données par les autorités en matière de revenu et le plus grand partage de renseignements entre les pays.

La technologie et l'innovation peuvent faire la différence entre un service de fiscalité qui est sur la défensive, un qui suit la cadence et un autre qui établit de façon proactive une approche fiscale gagnante, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'organisation.

Malgré cela, dans le récent sondage mondial à des fins d'évaluation comparative en fiscalité de KPMG, seulement 14 % des leaders en fiscalité sondés s'attendaient à voir une augmentation considérable des investissements dans la technologie fiscale au cours des cinq prochaines années, les services de fiscalité canadiens étant moins susceptibles que ceux des autres pays à profiter des efficiences et de la valeur que peuvent apporter les investissements dans la technologie fiscale.

Il y a donc une occasion formidable qui n'a pas encore été exploitée par les services de fiscalité canadiens, qui pourraient ainsi mettre à profit les données et la technologie pour relever ces nouveaux défis et réaliser des mandats de plus en plus difficiles où il faut en faire plus avec moins.

Comme les autorités fiscales élargissent la portée des demandes d'informations et s'orientent de plus en plus vers la demande de données en temps réel, c'est le moment idéal pour les organisations d'utiliser la technologie fiscale afin de prendre le contrôle de leurs données fiscales et de l'historique de celles-ci.

Questions à vous poser

  • Où la technologie fiscale s'insère-t-elle dans votre stratégie fiscale globale?
  • Votre équipe compte-t-elle des ressources spécialisées en technologie fiscale?
  • Comment demeurez-vous au fait des nouvelles technologies et des tendances émergentes en matière de fiscalité et de gouvernance fiscale?
  • Quels facteurs clés utilisez-vous pour faire une analyse de rentabilité pour un investissement dans la technologie fiscale?

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre