Publication Robocalypse: Now? | KPMG | CA
close
Share with your friends

Publication Robocalypse: Now?

Publication Robocalypse: Now?

Un regard lucide sur la nouvelle révolution technologique et son impact sur le commerce de détail.

Contenu connexe

white and silver robot torso

L’ère des robots : L’impact de la quatrième révolution industrielle sur le commerce de détail.

Quand des gens comme le professeur Stephen Hawking, Bill Gates et Elon Musk disent que l'intelligence artificielle pourrait changer le monde, pour le meilleur ou pour le pire, on peut parler de grosse nouvelle.

La quatrième révolution industrielle est à nos portes, et c'est l'automatisation des processus cognitifs qui en porte le drapeau. Vous croyez que le commerce de détail ne sera pas touché, du moins pour les 10 prochaines années? Détrompez-vous! Les technologies capables de penser, d'apprendre et de s'adapter feront de plus en plus partie de nos vies et beaucoup plus tôt qu'on ne le pense.

Cette révolution aura un impact majeur sur bon nombre de secteurs, à commencer par le commerce de détail. Des robots dans les allées aux agents virtuels, en passant par la modélisation-simulation dans la chaîne d'approvisionnement, bienvenue dans l'ère des robots.

Que devons-nous y comprendre et comment devons-nous y réagir? La question mérite réflexion.

Imaginez le scénario : une armée de robots qui travaillent jour et nuit sur une chaîne de production industrielle, et qui effectuent toujours les mêmes tâches comme leur dicte leur code de programmation, sous l'œil attentif de leurs maîtres humains. Non, ce n'est pas de la science-fiction, c'est la réalité de la chaîne de production moderne, un scénario que nous connaissons tous.

Or les choses changent. En plus d'effectuer des tâches purement physiques, les systèmes intelligents ont commencé à prendre en charge des tâches cognitives. On peut donc en conclure que de nombreux emplois qui auparavant étaient protégés de la menace de l'automatisation ne le seront plus.

Ce scénario vous semble tiré par les cheveux? Il ne l'est pourtant pas tant que ça. Les technologies dites « intelligentes » savent jouer aux mêmes jeux que les humains depuis un certain temps déjà. Les ordinateurs prenant de plus en plus en charge des tâches non routinières, une révolution du milieu de travail (pour ne pas dire du monde) est inévitable : la quatrième révolution industrielle. Les prédictions quant à l'ampleur de son impact sur l'emploi varient, mais on peut s'attendre à un véritable séisme. Selon une récente étude menée par Citibank en partenariat avec l'Université d'Oxford, en moyenne 57 % des emplois dans les pays de l'OCDE seraient menacés par l'automatisation (47 % aux États-Unis et 35 % au Royaume-Uni). En Chine, le risque est plus élevé, soit 77 %.

Les dirigeants du secteur du commerce de détail sont habitués au changement. Tous les jours, ils doivent composer avec la modification des habitudes de consommation, la création de nouveaux canaux, l'incertitude politique et économique, et l'arrivée de concurrents perturbateurs. Mais tous ces changements coûtent cher et deviennent franchement exorbitants lorsque la productivité n'augmente pas. Pour survivre et prospérer dans le marché de demain, l'entreprise doit se doter d'un nouveau modèle d'exploitation fondé sur l'automatisation. Le futur approche à grands pas et seuls ceux qui s'y adapteront l'emporteront.

Dans ce livre blanc, nous tentons d'éclaircir l'application pratique de l'automatisation des processus physiques et cognitifs au commerce de détail. Nous nous penchons sur la chaîne de valeur et présentons des exemples d'applications possibles de ces nouvelles technologies. Nous expliquons un peu ce qui se passe dans d'autres secteurs, déboulonnons au passage quelques mythes et tirons des conclusions sur ce que la technologie peut faire et ce qu'elle ne peut pas faire. Nous voulons présenter aux dirigeants du secteur du commerce de détail une perspective concrète et réfléchie des occasions que recèle la quatrième révolution industrielle et des risques encourus si on ne s'en soucie pas.

En anglais seulement.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre