Perspective des chefs de la direction canadiens en 2017 | KPMG | CA

Perspective des chefs de la direction canadiens en 2017

Perspective des chefs de la direction canadiens en 2017

La turbulence économique, l’instabilité géopolitique et la perturbation accentuent la pression sur les chefs de la direction. Suivent-ils la cadence?

Contenu connexe

Recrutement, chaîne d’approvisionnement, innovation

Les chefs de la direction canadiens se préparent pour l’avenir en établissant les priorités stratégiques, en répondant aux risques d’entreprise émergents et en jetant les bases de la croissance future.

KPMG a mené un sondage auprès d’environ 1 300 chefs de la direction de partout dans le monde pour découvrir leurs perspectives de croissance, leurs priorités stratégiques, leurs préoccupations d’affaires et leurs objectifs d’investissement pour les trois prochaines années. Dans le rapport de cette année, nous comparons les réponses de 51 chefs de la direction du Canada à celles de leurs homologues étrangers afin d’évaluer la mesure dans laquelle les hauts dirigeants de notre pays se préparent pour l’avenir.

À la recherche de croissance

Bien qu’ils se préoccupent de la hausse probable de l’inflation, des taux d’intérêt et des taux d’imposition au cours des trois prochaines années, les chefs de la direction canadiens sont persuadés que le chiffre d’affaires de leur société connaîtra une croissance au cours des 12 prochains mois. Pour s’attaquer à leurs priorités, ils prévoient d’élargir leurs activités et leurs processus opérationnels, de faire prendre le virage numérique à leur entreprise et d’augmenter la rapidité de la mise en marché.

Les inducteurs de changement sont clairs. La turbulence économique, l’instabilité géopolitique et la perturbation importante des activités évoluent à un rythme sans précédent. Le rapport de 2017 indique que les chefs de la direction canadiens reconnaissent l’importance de la perturbation en tant que voie vers la croissance de leur entreprise. Plutôt que d’attendre que la perturbation vienne de la concurrence, les chefs de la direction canadiens affirment qu’ils prennent des mesures proactives pour devenir eux-mêmes les éléments perturbateurs de leur propre secteur. En fait, la majorité des chefs de la direction du Canada croient que la perturbation est davantage une occasion qu’une menace.

Toutefois, étant donné le contexte complexe et en évolution rapide d’aujourd’hui, les cadres dirigeants du Canada doivent plus que jamais faire les choses différemment lorsqu’il est question de transformation.

Il est temps d’investir et de croître

Cette édition de Perspective des chefs de la direction canadiens révèle le dilemme auquel sont confrontés les chefs de la direction chaque jour – la nécessité d’investir dans l’innovation et d’identifier les mesures qu’il est nécessaire de prendre pour suivre la cadence dans cette ère de perturbation, tout en prenant en considération les transformations d’ordre géopolitique, économique et commercial.

Les chefs de la direction canadiens voient les perturbations comme une occasion, et non comme une menace; la majorité d’entre eux créent activement des perturbations dans leur secteur.
Les trois quarts des chefs de la direction canadiens (75 %) voient la perturbation comme une occasion pour leur entreprise, et non comme une menace, et 86 % affirment ne pas attendre que les perturbations viennent de la concurrence; ils prennent plutôt des mesures proactives pour devenir eux-mêmes les éléments perturbateurs de leur secteur. Malgré tout, la majorité (98 %) des chefs de la direction canadiens (contre 74 % des chefs de la direction étrangers) croient que leur société sera pratiquement inchangée dans trois ans, comparativement à aujourd’hui.

Les principales priorités stratégiques des chefs de la direction canadiens ont changé considérablement par rapport à 2016; l’innovation ne figure pas en tête de liste.
Le virage numérique de l’entreprise et l’atténuation du risque d’atteinte à l’image de marque en cette époque où la transparence est de mise arrivent à égalité en première position en 2017. L’accélération de la mise en marché s’est classée au deuxième rang des principales priorités, alors que trois autres priorités figurent ex aequo en troisième place : mettre encore plus l’accent sur la clientèle, améliorer le perfectionnement et la gestion des talents et axer davantage leurs activités sur les données. L’innovation, un aspect souvent perçu comme une voie d’accès sûre vers la croissance et qui est à l’ordre du jour économique stratégique du gouvernement du Canada, ne figure pas au nombre des principales priorités.

La confiance des chefs de la direction canadiens envers les marchés mondiaux a décliné; l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud sont ciblées
La confiance des chefs de la direction envers les perspectives économiques mondiales a chuté pour passer à 43 %. En revanche, la plupart des chefs de la direction canadiens (75 %) sont confiants quant à la croissance économique du Canada, alors que 82 % croient que leur propre société connaîtra une croissance au cours des trois prochaines années. En ce qui concerne les occasions de croissance, 63 % des chefs de la direction canadiens ciblent l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, 31 % se concentrent sur le marché canadien et 24 % entrevoient des possibilités de croissance aux États-Unis.

Les chefs de la direction canadiens se concentrent sur l’incidence du risque géopolitique; les politiques protectionnistes sont en hausse à l’échelle mondiale.
La majorité (86 %) des chefs de la direction canadiens renforcent leur équipe de gestion afin de mieux comprendre les risques géopolitiques et 84 % consacrent beaucoup plus de temps à la planification de scénarios en raison du contexte géopolitique incertain qui prévaut.

Explorez le rapport

Le rapport Perturbation et croissance – Perspective des chefs de la direction canadiens en 2017 présente ces constatations et de nombreuses autres, en tentant de dévoiler les stratégies que les entreprises du Canada peuvent adopter pour croître dans un contexte d’incertitude. Le rapport se penche également sur des sujets critiques, y compris la cybersécurité, l’attraction des talents, le risque géopolitique et les investissements technologiques.

Téléchargez le rapport Perturbation et croissance – Perspective des chefs de la direction canadiens en 2017 [PDF 1 Mo] pour voir comment votre entreprise se compare à ses pairs à l’échelle nationale et mondiale, et pour découvrir des stratégies que vous pouvez adopter pour tirer parti des occasions qui se présentent dans cette ère de perturbation.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre