Le vent est-il en train de tourner pour les PAPE | KPMG | CA

Le vent tourne-t-il pour les PAPE à l’échelle mondiale?

Le vent est-il en train de tourner pour les PAPE

Retour sur le passé et projections

Contenu connexe

tables-turning-IPO-globally

Retour sur 2016

Au cours de la dernière année, on peut dire que le marché des premiers appels publics à l’épargne (« PAPE ») a été confronté à la réalité. L’incertitude économique et politique engendrée par le Brexit et la tumultueuse élection présidentielle américaine ont été des facteurs clés qui ont contribué à la faiblesse du marché des PAPE à l’échelle mondiale : en effet, après deux années de hausse des activités, pratiquement toutes les bourses ont noté un ralentissement important des activités liées aux PAPE en 2016.

La morosité du marché des PAPE, que certains qualifient du pire depuis 2013, a donné lieu à une bonne dose de scepticisme au sein du marché à l’égard d’évaluations potentielles. Les investisseurs ont pris énormément de recul pour réévaluer leurs portefeuilles existants et mettre l’accent sur ceux-ci tout en exerçant une surveillance plus rigoureuse à l’égard du déploiement de nouveaux fonds.

Au Canada, la Bourse de Toronto (« TSX ») a affiché une baisse significative des fonds mobilisés par l’intermédiaire de PAPE en 2016, comparativement à 2015. Huit nouvelles émissions totalisant 440 millions de dollars ont eu lieu en 2016, contre 22 nouvelles émissions totalisant 3,9 milliards de dollars en 2015­ – il s’agissait de la première fois depuis plusieurs années que les fonds mobilisés ne franchissaient pas le cap du milliard de dollars.

Aux États-Unis, le marché des PAPE pour les sociétés financées par capital de risque s’est pratiquement retrouvé au point mort en 2016, après qu’un certain nombre de PAPE de grande envergure plus tôt dans l’année n’ont pas réussi à atteindre la valeur de leur évaluation par le secteur privé[1]. Globalement, les activités d’investissement en capital de risque ont chuté de plus de 20 % par rapport à l’année précédente (elles sont à leur niveau le plus bas en six ans). Néanmoins, dans la seconde moitié de l’année, un petit nombre d’entreprises technologiques ont de nouveau testé le marché des PAPE : aux troisième et quatrième trimestres, la valeur de Twilio a été élevée, ce qui est peut-être bon signe pour le marché des PAPE en 2017.

En Europe, le marché du capital de risque a somme toute connu une année plutôt difficile, les volumes et les valeurs attribuables aux PAPE ayant touché leur plus bas niveau depuis 2009. Toutefois, au chapitre du total des capitaux investis, l’Europe a fait preuve de résilience au quatrième trimestre de 2016, comparativement à ce qui s’est vu en Asie ou dans les Amériques[2]. Dans l’ère post-Brexit, les investisseurs ont semblé conserver leurs habitudes en matière d’investissement jusqu’à ce que des précisions soient fournies sur la stratégie adoptée pour la sortie du Royaume-Uni.

De son côté, Hong Kong a connu une chute de 26 % des fonds mobilisés par l’intermédiaire de PAPE en 2016, mais la région a tout de même conservé son titre de plus important marché des PAPE dans le monde sur le plan des fonds mobilisés, affichant quelque 120 PAPE ayant généré 195 milliards de dollars de Hong Kong en 2016.

Qu’est-ce qui se profile à l’horizon?

On dirait toutefois que le vent est en train de tourner et que le marché des PAPE prendra de la vigueur.

La confiance semble renaître de concert avec la stabilisation du climat politique. Au Canada, en janvier et en février, deux importants PAPE ont eu lieu dans le domaine du marché de consommation : Freshii (TSX : FRII) et Canada Goose (TSX, NYSE : GOOS) ont mobilisé des produits bruts de 144,2 millions de dollars et de 390 millions de dollars, respectivement.

Certaines sociétés à capital-risque du secteur de la technologie atteignent également un niveau de maturité, ce qui pourrait être de bon augure pour les PAPE dans ce secteur. Selon un article de Bloomberg News publié en novembre 2016, à cette date, les joueurs potentiels du secteur de la technologie qui avaient l’intention de faire un PAPE en 2017 comprenaient Real Matters Inc., Vision Critical Communications Inc., Hootsuite Media Inc., D2L et PointClickCare Corp. Le secteur biopharmaceutique pourrait aussi revenir sur scène avec le dépôt effectué par Zymeworks Inc. sur la Bourse de Toronto et sur la Bourse de New York. (Imris Inc. a été la dernière pharmaceutique canadienne à avoir fait un PAPE sur une bourse canadienne en 2007, selon un article de Barry Critchley paru dans le Financial Post en avril 2017.)

De façon globale, le groupe TMX indique que 13,3 milliards de dollars de capitaux ont été mobilisés sur la TSX (11,4 milliards de dollars) et sur la bourse de croissance TSX (1,9 milliard de dollars) au premier trimestre de 2017, ce qui représente une augmentation de 2 % par rapport au même trimestre en 2016. Ce sont donc 40 émetteurs qui se sont transformés en sociétés ouvertes, ainsi que sept sociétés de capital de démarrage, 23 fonds négociés en bourse et un fonds d’investissement à capital fixe qui ont vu le jour.

Aux États-Unis, on s’attend à ce qu’un certain nombre de géants de la technologie fassent un PAPE au début de 2017, ce qui suscite un intérêt renouvelé envers le marché des PAPE. Certains PAPE d’envergure ont été réalisés ou sont prévus en 2017, y compris AppDynamics et la société mère de Snapchat, Snap Inc. (soit le plus important PAPE du secteur de la technologie depuis celui de Facebook). On s’attend à ce que d’autres poids lourds de la technologie, dont Uber Technologies Inc. et Dropbox, emboîtent le pas. Cette ouverture du marché des PAPE devrait avoir un effet d’entraînement positif sur les investissements en capital de risque dans leur ensemble.

Alors que l’environnement d’investissement demeure prudent en Europe, un certain nombre de facteurs ont favorisé la résilience, y compris plusieurs PAPE réussis par des sociétés européennes. Des initiatives des gouvernements du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne ont aussi préparé le terrain pour des investissements supplémentaires en 2017. Un PAPE digne de mention qui plane à l’horizon est celui de Spotify, l’une des plus importantes sociétés émergentes du secteur de la technologie en Europe. Les suppositions laissent toutefois entendre que ce PAPE pourrait n’avoir lieu qu’en 2018.

La Chine et Hong Kong affichent des résultats plutôt ternes, mais on prévoit qu’ils gagneront du terrain en 2017, puisque le nombre d’approbations au titre de PAPE a augmenté vers la fin de 2016, par rapport à la même période l’année précédente. Par contre, la Chine continue de faire face à de nombreux retards, des centaines de sociétés étant dans une impasse, en attente d’une occasion d’aller de l’avant. Malgré ces problèmes, de nombreuses sociétés de la Chine continentale voient Hong Kong comme une meilleure option pour un PAPE que les États-Unis, où les évaluations sont souvent moins certaines. Parmi les signes positifs pour le marché asiatique des PAPE au cours du quatrième trimestre de 2016, mentionnons le PAPE effectué à Hong Kong par le fabricant de l’application d’égoportraits Meitu.

Êtes-vous prêt pour le marché des PAPE, et le marché est-il prêt à vous recevoir?

Compte tenu de l’incertitude récente planant sur l’économie mondiale et sur le marché des PAPE, vous devrez faire preuve d’une vigilance accrue pour évaluer si les conditions de marché sont favorables au moment prévu de votre PAPE. Il faut également déterminer la mesure dans laquelle les investisseurs potentiels pourraient être intéressés par les produits ou les services que vous offrez.

Avant de réaliser un PAPE, les sociétés doivent évaluer si elles sont vraiment prêtes; pour ce faire, elles doivent déterminer :

  • si les conditions économiques sont propices;
  • comment les marchés accueilleront leur PAPE;
  • si elles ont ce qu’il faut pour inspirer confiance aux investisseurs;
  • si elles peuvent générer une croissance à long terme pour les actionnaires;
  • si elles peuvent assumer les coûts et répondre aux exigences réglementaires d’un PAPE.

Ainsi, bien que les indicateurs se montrent positifs pour 2017 sur le plan des PAPE, il faudra continuer de jouer de prudence pendant un certain temps.

 

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Rapport Venture Pulse, T4 2016 de KPMG Entreprise
[2] Ibid.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre