Toutes voiles dehors | KPMG | CA

Toutes voiles dehors

Toutes voiles dehors

46e sondage auprès des cadres dirigeants : l’élection de Trump inaugure une nouvelle ère pour la politique et les affaires.

Associé et président mondial, Marchés de consommation, et associé responsable, Marchés à forte croissance

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Toutes voiles dehors

La présidence de Donald Trump domine le plus récent sondage auprès des cadres dirigeants. Les dirigeants canadiens sont incroyablement ambivalents devant les répercussions actuelles et futures de son administration sur l’économie canadienne. En même temps, les répondants se montrent nettement plus optimistes à l’égard des perspectives économiques canadienne et américaine qu’au trimestre dernier et qu’il y a six mois.

Faits saillants

Stimulation de l’économie canadienne

  • Sept répondants sur 10 s’attendent à ce que leur entreprise tire un certain avantage des politiques et des orientations de la nouvelle administration.
  • La plupart des répondants croient que les politiques de la nouvelle administration stimuleront l’indice TSX.
  • Beaucoup considéreraient la réduction de l’impôt des sociétés, un assouplissement de la réglementation et l’approbation des ressources canadiennes comme de bonnes nouvelles. Une proportion de 40 % des dirigeants canadiens croient qu’ils bénéficieront d’une manière ou d’une autre de l’appui accordé par l’administration Trump au projet Keystone XL.

 

Prudence à l’égard du commerce

  • Malgré les effets positifs de la nouvelle administration sur l’économie et les entreprises canadiennes, les cadres dirigeants manifestent un optimisme prudent à l’égard du nouveau président.
  • Seulement la moitié des dirigeants canadiens jugent que les politiques économiques font partie des points forts de l’administration Trump. Peu ont confiance en sa façon de gérer les dossiers de l’immigration et du commerce international.
  • Les dirigeants du secteur primaire se disent préoccupés par une éventuelle taxe d’ajustement à la frontière, tandis que les dirigeants des secteurs secondaire et tertiaire sont plutôt inquiets quant à l’avenir de l’ALÉNA.
  • Même si la plupart des dirigeants conviennent que l’ALÉNA pourrait être modifié de manière à avantager le Canada, peu d’entre eux s’attendent à ce que les négociations commerciales soient avantageuses pour le Canada.

 

Nouvelles frontières

  • La plupart des cadres dirigeants estiment que les politiques frontalières de l’administration Trump représentent une occasion pour le Canada d’attirer des talents au pays.
  • La moitié des répondants croient que la position de l’administration Trump à l’égard du commerce constitue une raison pour le Canada de redoubler d’effort pour conquérir les marchés est-asiatiques. À l’inverse, l’autre moitié pense que le Canada devrait investir tous ses efforts dans le maintien ou l’amélioration des échanges commerciaux avec les États-Unis.
  • Les dirigeants canadiens sont divisés au sujet de la proposition de Trump de déréglementer les services financiers; près de la moitié sont en désaccord avec l’orientation proposée par la Maison-Blanche.

Fichiers les plus téléchargés

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre