Industrie 4.0 : produits intelligents | KPMG | CA

Publication Industry 4.0: Smart products, smart processes, smart profits

Industrie 4.0 : produits intelligents

Les fabricants intègrent de plus en plus l’industrie 4.0 à leurs processus. Mais qu’en est-il de leurs produits?

Contenu connexe

machine part in orange colour

Industrie 4.0 : produits intelligents, processus intelligents, profits alléchants

Dans les usines et entreprises de fabrication du monde entier, on tente de battre des records de performance. En effet, la plupart des grands fabricants disent avoir intégré une forme ou une autre du concept industrie 4.0 (technologies, capacités ou méthodes) à leurs processus de production ou d'exploitation.

Or, selon ce qu'a révélé une série d'entrevues menée récemment par des professionnels du groupe Fabrication de KPMG dans le cadre d'une étude comparative mondiale, la vaste majorité des grands fabricants admettent qu'ils ne sont pas encore tout à fait prêts à intégrer l'industrie 4.0 dans l'image et la gestion de leurs produits.

Chez KPMG, nous croyons que pour tirer pleinement parti de la quatrième révolution industrielle, il faut être en mesure de rapprocher produits intelligents et processus améliorés. En fait, nous voyons l'industrie 4.0 comme la plateforme à partir de laquelle les fabricants les plus avant-gardistes recadreront leur chaîne de valeur pour devancer considérablement leurs concurrents.

Soyons clairs. Il ne s'agit pas de simplement ajouter des objets intelligents aux produits existants. Il s'agit plutôt d'adopter des technologies et des modèles intelligents pour créer de la valeur, tant pour l'organisation que pour l'utilisateur final et la chaîne de valeur, et de se doter des ressources et des capacités nécessaires pour exploiter et conserver cette valeur.

À quoi bon ajouter des capteurs aux machines ou aux produits si les équipes de conception ne peuvent exploiter les données pour en tirer des renseignements utiles ou apporter de réelles améliorations aux produits? Une telle démarche est aussi inutile si une usine ne peut exploiter les données générées par les machines pour optimiser l'utilisation des installations et accélérer les transitions, ou si la compilation de données sur la performance et la maintenance des produits n'entraîne pas la création de nouveaux modèles de service rentables.

Selon notre expérience et les entrevues effectuées, les fabricants n'osent pas trop intégrer des produits intelligents à leur environnement industrie 4.0. Or, nous croyons qu'il est temps pour les fabricants de revoir la relation entre leurs produits, leurs processus et leurs profits à travers le prisme de l'industrie 4.0.

Si la quatrième révolution industrielle promet d'ouvrir de nouveaux marchés et de nouveaux débouchés, elle entraînera aussi un certain nombre de perturbations. Par exemple, en ayant une meilleure vision des habitudes de ses clients, un fabricant de composantes peut améliorer sa performance, sa gestion des coûts et la satisfaction de sa clientèle. Mais cela peut aussi entraîner la désintermédiation des canaux de vente et du service après-vente, puisque la relation client se retrouve plus bas dans la chaîne de valeur. Les inducteurs de valeur d'aujourd'hui (c'est-à-dire ceux qui possèdent les données sur l'utilisation et contrôlent la relation client) ne seront pas nécessairement les inducteurs de valeur de demain.

Dans ce contexte, les fabricants doivent commencer à prévoir comment intégrer leurs produits intelligents à leurs processus intelligents. Ils doivent prendre en compte leurs capacités et leur modèle d'exploitation actuels, leurs actifs informatiques et leur concurrence, et se montrer prudents face aux échéances. Ils doivent synchroniser les cycles de vie de leurs produits et leurs données avec leur stratégie à long terme pour réaliser des progrès mesurables.

Mais, surtout, ils doivent faire preuve d'audace. Chez KPMG, nous croyons que l'industrie 4.0 pourrait donner lieu à d'importants gains de performance pour les fabricants industriels. Ils devront toutefois d'abord établir une vision et un plan clairs, sans quoi ils risquent de se faire distancer.

Surveillez la publication dans les prochaines semaines de notre nouveau rapport d'étude comparative sur l'industrie 4.0.

En anglais seulement.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre