Développements récents – IFRS – T4 2016 | KPMG | CA

Développements récents – IFRS – T4 2016

Développements récents – IFRS – T4 2016

Ce numéro couvre les développements récents et les normes à venir publiées avant le 31 décembre 2016.

Associée directrice canadienne, Audit

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Développements récents

Que s’est-il passé ce trimestre?

Au cours de ce trimestre, l’International Accounting Standards Board a publié les documents Améliorations annuelles des IFRS – Cycle 2014-2016 et Transferts d’immeubles de placement (modifications de l’IAS 40), ainsi que l’interprétation IFRIC 22, Transactions en monnaie étrangère et contrepartie anticipée.

L’IASB a également annoncé son programme de travail sur cinq ans, qui met l’accent sur la prestation, plus particulièrement au moyen d’une meilleure communication de l’information financière. Pour atteindre l’objectif visé, l’IASB se concentrera sur l’achèvement des projets faisant partie de l’initiative concernant les informations à fournir, qui avaient pour but d’améliorer la présentation et les informations à fournir, et accordera moins d’intérêt aux changements apportés aux exigences en matière de comptabilisation et d’évaluation.

Les dates d’entrée en vigueur imminentes des nouvelles normes (produits et instruments financiers en vigueur en 2018, et contrats de location, en 2019) ont attiré l’attention des autorités de réglementation. La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (« CVMO ») a publié l’Avis 52-723 de son personnel, Financial Reporting Bulletin, qui présente les attentes de celui-ci quant à la fourniture d’informations plus détaillées sur les répercussions prévues des nouvelles normes. Selon l’explication de la CVMO, plus les émetteurs assujettis progressent dans leurs efforts de mise en œuvre, plus il devrait leur être possible d’effectuer une estimation raisonnable de l’incidence et, par conséquent, de fournir des informations qualitatives et quantitatives de plus en plus détaillées.

Même si les autres autorités de réglementation canadiennes n’ont pas encore communiqué spécifiquement leurs attentes, les entités devraient savoir que leurs principales parties prenantes pourraient également s’attendre à ce que des informations supplémentaires soient fournies.

Plus tôt cette année, aussi bien en Europe qu’aux États-Unis, les autorités de réglementation ont également formulé des déclarations concernant leurs attentes en matière de transparence des informations fournies en ce qui concerne l’incidence des nouvelles normes sur les états financiers. Plus précisément, elles ont indiqué qu’elles s’attendaient à ce que des informations soient fournies sur l’incidence prévue des nouvelles normes et sur l’état d’avancement des projets de mise en œuvre, dès la publication des états financiers annuels de 2016.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre