Rapport The Trump effect | KPMG | CA

Rapport The Trump effect

Rapport The Trump effect

45e sondage : les dirigeants canadiens explorent l’impact de Donald Trump à la présidence sur les entreprises nord-américaines

Associé et président mondial, Marchés de consommation, et associé responsable, Marchés à forte croissance

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Rapport The Trump effect

Les perceptions quant aux répercussions favorables et défavorables de la présidence de Donald Trump dominent le dernier sondage auprès des cadres dirigeants. Si la plupart des dirigeants canadiens estiment que l’administration Trump sera bénéfique pour les entreprises canadiennes de certains secteurs, ainsi que pour l’économie américaine dans l’ensemble, il en va autrement pour ce qui concerne les répercussions commerciales et politiques de la nouvelle administration sur les économies canadienne et mondiale. À l’aube de 2017, les perspectives pour le Canada ne s’améliorent pas par rapport au dernier trimestre.

Faits saillants

Croissance aux États-Unis et dans des secteurs clés

  • 85 % des cadres dirigeants interrogés sont d’avis que l’administration Trump aura un effet positif sur l’économie américaine au cours des deux prochaines années. La plupart (65 %) croient que le climat politique pour les entreprises aux États-Unis s’améliorera au cours des cinq prochaines années (comparativement à 24 % le trimestre passé).
  • 24 % des répondants prédisent une forte croissance de l’économie américaine en 2017, une amélioration de 15 points comparativement au début de l’année.

Répercussions sur l’économie et les entreprises canadiennes

  • 69 % des dirigeants interrogés croient que la nouvelle administration américaine sera favorable au secteur pétrogazier canadien. La plupart (60 %) anticipent une augmentation du prix du pétrole brut canadien d’ici la fin de 2017, ce dont les dirigeants du secteur pétrogazier sont encore plus convaincus.
  • 52 % s’attendent à ce que l’administration républicaine dirigée par Trump soit bénéfique pour leur entreprise – plus particulièrement les répondants des secteurs des ressources (86 % pour pétrole et gaz) et de la fabrication (62 % pour automobile).
  • 14 % seulement prédisent que l’administration Trump aura un effet défavorable sur leur entreprise au cours des deux prochaines années. Toutefois, 50 % sont d’avis qu’elle aura un effet défavorable sur l’économie canadienne dans l’ensemble.
  • Les dirigeants sont divisés sur la pertinence pour le Canada de suspendre la politique de tarification du carbone. Ils sont 52 % à croire que l’élection d’une administration et d’un congrès républicains signifie que le gouvernement canadien doit mettre sur la glace la tarification du carbone à l’échelle nationale.
  • Les perspectives économiques canadiennes restent inchangées ce trimestre et ne sont que modérément positives. Il n’y a pas consensus sur la stabilité ou une éventuelle baisse du dollar canadien.

Répercussions sur le commerce international

  • 30 % des cadres dirigeants sont très inquiets des répercussions du climat politique sur les échanges commerciaux (presque aucun ne s’en soucie pas du tout).
  • La plupart croient que Donald Trump tiendra sa promesse de renégocier l’ALENA ou d’en retirer les États-Unis. Une proportion de 43 % des répondants croit que l’imposition de nouveaux droits de douane au Canada est une possibilité.
  • 83 % estiment probable ou très probable que l’administration Trump prenne des mesures commerciales à l’encontre de la Chine. Plus de la moitié (59 %) croient que cette administration causera vraisemblablement un ralentissement du commerce mondial.

Fichiers les plus téléchargés

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre