Rapport Weathering a squall of uncertainty | KPMG | CA

Rapport Weathering a squall of uncertainty

Rapport Weathering a squall of uncertainty

Les dirigeants canadiens se penchent sur les répercussions du Brexit sur l’Union européenne et d’autres mutations importantes dans le marché mondial.

Associé et président mondial, Marchés de consommation, et associé responsable, Marchés à forte croissance

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Rapport Weathering a squall of uncertainty

Faire face aux grands bouleversements qui secouent l’Union européenne, la Chine et les États-Unis et en tirer parti sont parmi les grandes préoccupations des dirigeants canadiens, selon notre dernier sondage trimestriel auprès des cadres dirigeants. L’après-Brexit, la possibilité d’une consolidation des relations commerciales avec la Chine et l’incertitude politique aux États-Unis et ses effets sur les activités commerciales invitent à la prudence dans les entreprises canadiennes de tous les secteurs d’activité. Les perspectives économiques au Canada demeurent modérément positives ce trimestre.

Faits saillants

Les répercussions du Brexit sur l’Europe

  • Le Brexit suscite peu d’inquiétude chez les dirigeants, qui sont nombreux à penser que l’UE subira le gros des impacts défavorables initiaux. Ils se préoccupent toutefois de l’incidence du Brexit sur la structure des échanges et l’instabilité ou l’incertitude économique mondiale; plus de la moitié (57 %) croient possible que d’autres États se retirent de l’UE dans un avenir rapproché.
  • Seulement 17 % des répondants considèrent l’Europe comme un marché très important pour leurs activités. Ce marché est moins important que la Chine (25 %) et considérablement moins important que l’Amérique du Nord (55 % affirment que le marché des États-Unis est très important).

Commerce international et relations commerciales Canada-Chine

  • Les relations Canada-Chine actuelles n’inquiètent pas la plupart des cadres dirigeants interrogés qui, dans une proportion de 57 %, estiment qu’elles sont aussi harmonieuses qu’on peut l’espérer depuis trois ans.
  • Les cadres dirigeants estiment que le libre-échange et les échanges bilatéraux qui mèneraient à des accords plus avantageux pour le Canada devraient primer dans toutes les négociations du gouvernement canadien avec la Chine.
  • Une proportion de 70 % des répondants est en faveur des restrictions qui limitent l’investissement des sociétés d’État chinoises dans des secteurs stratégiques canadiens comme les sables bitumineux.

Perspectives économiques mondiales

  • 37 % des cadres dirigeants sont très inquiets des répercussions de la politique sur les échanges commerciaux.
  • 42 % prévoient une dégradation du climat politique pour les affaires en Europe d’ici 5 ans; 38 % prévoient une situation semblable aux États-Unis au cours de la même période.
  • 23 % appréhendent les décisions des banques européennes ou une éventuelle correction des marchés boursiers (18 %).
  • Les cadres dirigeants demeurent optimistes à l’égard de l’économie américaine en général, mais sont préoccupés par la correction des indices boursiers américains.

Fichiers les plus téléchargés

© 2017 KPMG LLP, a Canada limited liability partnership and a member firm of the KPMG network of independent member firms affiliated with KPMG International Cooperative (“KPMG International”), a Swiss entity. All rights reserved.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre