Évaluation de la qualité des accords commerciaux | KPMG | CA

Évaluation de la qualité des accords commerciaux

Évaluation de la qualité des accords commerciaux

Les cadres dirigeants canadiens continuent de privilégier les partenaires commerciaux d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie selon le dernier sondage.

Contenu connexe

Évaluation de la qualité des accords commerciaux

La conclusion de nouveaux accords de libre-échange demeure l’une des principales préoccupations des dirigeants d’entreprise canadiens, selon le dernier sondage trimestriel auprès des cadres dirigeants. La plupart d’entre eux appuient l’élargissement des accords existants, tout en étant favorables à la négociation d’un accord avec la Chine. Cependant, ils s’inquiètent aussi des effets sur notre économie d’un éventuel échec du PTP et de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne. Presque tous conviennent que le gouvernement et le monde des affaires doivent mieux informer le public sur les avantages des accords commerciaux pour le Canada.

Faits saillants

Partenariat transpacifique (PTP) et élargissement de l’ALENA

  • 87 % appuient la ratification du PTP (43 % l’appuient fortement).
  • 90 % sont favorables à la négociation d’une union douanière entre le Canada et les États-Unis qui abolirait tous les tarifs douaniers – et le plus grand nombre possible de barrières non tarifaires – entre les deux pays au cours des dix prochaines années (53 % y sont très favorables).

Accord de libre-échange avec la Chine

  • La majorité (51 %) estime que les relations commerciales entre le Canada et la Chine sont trop restrictives. Seulement 9 % sont d’avis que la Chine devrait avoir un accès moins grand aux marchés canadiens, et les autres jugent que les relations commerciales actuelles sont adéquates.
  • La plupart (78 %) appuieraient la négociation et la ratification d’un accord de libre-échange sino-canadien au cours des cinq prochaines années. Toutefois, seulement 23 % appuient fermement la négociation d’un tel accord, tandis que 55 % y sont quelque peu favorables.

Perspectives de croissance économique au Canada

  • Sept dirigeants sur dix prévoient une croissance modérée de l’économie canadienne au cours des douze prochains mois, contre quatre sur dix au trimestre précédent. Cela dit, aucun cadre dirigeant interrogé ne prévoit une forte croissance économique au Canada pendant cette période, ce qui laisse entendre que le pire est passé et que la plupart des cadres ne prévoient simplement pas une nouvelle diminution du PIB.
  • Même si le déficit commercial du Canada a atteint un plancher historique en mars, la plupart estiment que la situation se redressera quand les produits de base entameront leur remontée. Seulement 35 % sont d’avis que le déficit commercial du Canada est d’ordre structurel ou à long terme. 

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre