H2 Ventures et KPMG présentent les as 2015 des fintech | KPMG | CA

H2 Ventures et KPMG présentent les as 2015 des fintech

H2 Ventures et KPMG présentent les as 2015 des fintech

Palmarès Fintech 100 : les 50 premières fintech dans le monde et les 50 étoiles montantes

Contenu connexe

H2 Ventures et KPMG présentent les as 2015 des fintech

L’innovation en technologie financière (« fintech ») qui secoue les services financiers s’accélère et s’intensifie à bien des égards. Ainsi, le financement des fintech dans le monde est six fois plus élevé qu’il y a trois ans; on l’estime à plus de 20 milliards de dollars américains en 2015. 

Le palmarès Fintech 100 est le fruit d’une étude réalisée conjointement par H2 Ventures, société d’investissement dans les fintech, et KPMG. Les auteurs ont recensé les 50 premières fintech « établies » dans le monde et les 50 « étoiles montantes » – de nouvelles fintech prometteuses aux idées audacieuses, déstabilisantes et potentiellement révolutionnaires.  

Les entreprises du Fintech 100 ont été sélectionnées au terme d’une étude mondiale exhaustive portant sur cinq facteurs : capitaux mobilisés, taux de mobilisation de fonds, diversité géographique et sectorielle, adhésion des consommateurs et du marché, et facteur X. Ce dernier représente le degré d’innovation en ce qui concerne les produits, les services et le modèle d’affaires. Il s’agit d’une mesure subjective, qui s’applique uniquement aux entreprises de la catégorie « étoiles montantes ».

Principales conclusions

  • Un boom de financement – Les entreprises du Fintech 100 ont collectivement mobilisé plus de 10 milliards de dollars américains. 
  • La fintech, un secteur aujourd’hui réellement mondialisé – On retrouve au palmarès 40 entreprises des États-Unis, 20 de l’EMOA, 18 du Royaume-Uni et 22 de l’Asie-Pacifique. 
  • La Chine en tête de liste – Zhong An, une fintech chinoise, figure au premier rang du palmarès cette année; sept autres fintech chinoises en font également partie. 
  • Les paiements, plus exposés au risque de déstabilisation – On note une présence accrue des fintech dans les paiements, l’achat de devises et les opérations; ce segment d’activité représente 25 % du Fintech 100, une hausse appréciable par rapport à l’an dernier.
  • L’assurance trouve sa place parmi les fintech – Des entreprises du secteur de l’assurance occupent les deux premières places du palmarès; au total, sept y figurent cette année, comparativement à aucune l’an dernier.
  • De la perturbation à l’habilitation – Le palmarès de 2015 compte 25 entreprises « habilitantes » (fournisseurs de services aux institutions financières), comparativement à sept l’an dernier.

 

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre