Attention aux risques liés à l’économie | KPMG | CA

Attention aux risques liés à l’économie

Attention aux risques liés à l’économie

Tenez compte de l’incertitude économique dans votre processus de planification de l’audit.

Contenu connexe

Attention aux risques liés à l’économie

« Incertitude » est sans aucun doute l’un des mots qui décrivent le mieux le contexte économique actuel, puisqu’il s’applique tout autant aux scénarios nationaux particuliers qu’à la situation mondiale. Au pays, par exemple, l’économie canadienne affiche depuis peu une performance faible et continue sur cette lancée, et au même moment, à l’autre bout du monde, le ralentissement de la Chine se poursuit à un rythme soutenu, faisant planer la menace d’autres répercussions mondiales. Et ce ne sont là que deux exemples d’une longue suite de calamités et de crises économiques touchant les nations du monde à divers degrés, nations qui baignent toutes dans l’atmosphère de terrorisme qui menace d’avoir sur les marchés des incidences impossibles à déterminer pour l’instant.

Retour à l’essentiel

Comme cette incertitude constitue la principale préoccupation économique sur plusieurs fronts commerciaux et financiers, il est indispensable d’aborder 2016 avec un ordre du jour souple qui accorde la priorité à quelques activités de base. Pour commencer, les comités d’audit (« CA ») devraient s’assurer que la direction, malgré l’anxiété économique actuelle, demeure axée sur le long terme plutôt que de réagir de manière précipitée aux pressions et aux exigences à court terme. Les CA devraient également s’efforcer de mieux comprendre le profil de risque et le niveau de propension au risque de leur société, ainsi que la façon dont réagissent la direction et les auditeurs. Le fait de se tenir au courant des changements et des exigences réglementaires continus, une manière d’atténuer efficacement les risques, devrait également constituer une priorité visant la stabilité. 

Plus précisément, les CA devraient envisager de mettre davantage l’accent sur la surveillance des états financiers des sociétés et les risques significatifs imminents qu’ils comportent. Cela s’applique particulièrement aux domaines relatifs aux évaluations à la juste valeur, aux estimations et aux jugements financiers, aux provisions pour créances douteuses et aux positions fiscales incertaines – essentiellement tout élément rattaché aux flux de trésorerie ou aux cours du marché, qui peut varier rapidement dans un contexte économique et/ou réglementaire incertain et avoir des incidences subites et sérieuses.

Questions clés à poser aux principales parties prenantes

Comme toujours, une solide communication entre les parties prenantes de l’audit est essentielle. Pour contribuer à assurer que les membres de la direction ainsi que l’auditeur interne et externe sont en mesure de prendre en compte et de traiter efficacement les points clés ci dessus, les CA devraient leur poser certaines questions précises :

Demandez à la direction :

  • Où sont les estimations importantes dans les états financiers?
  • Quelles hypothèses avez-vous utilisées pour établir ces estimations?
  • Comment avez-vous déterminé l’approche à utiliser?
  • L’ensemble des estimations, des jugements et des risques sont-ils adéquatement présentés dans le rapport de gestion?
  • Y a-t-il une exposition excessive aux positions fiscales incertaines?
  • Existe-t-il des éléments ayant une incidence fiscale relativement aux politiques de votre société en matière de prix de transfert et, de manière plus générale, aux changements attendus aux termes du Plan d’action concernant l’érosion de la base d’imposition et le transfert des bénéfices (« BEPS » en anglais)? 

Demandez à l’auditeur interne :

  • Comment vous assurez-vous que les contrôles liés à la révision par la direction sont adéquats?
  • Quelle est votre participation dans le cadre de l’évaluation des principaux secteurs de risque?
  • Qu’est-ce qui a changé dans l’environnement opérationnel?

Demandez à l’auditeur externe :

  • Comment faites-vous l’audit et l’évaluation des estimations et des jugements?
  • Comment vous assurez-vous de faire preuve d’esprit critique?
  • Quelle incidence a eu l’incertitude économique actuelle sur votre stratégie d’audit, en particulier dans des domaines comme les prévisions des flux de trésorerie et les évaluations à la juste valeur?
  • Quel type d’analyse de sensibilité avez-vous appliquée pour comprendre où l’exercice du jugement est pertinent dans les états financiers?

La préparation de la clôture de l’exercice est essentielle

L’établissement d’un ordre de priorité entre les éléments des états financiers devrait faire partie du processus de planification de l’audit. Au cours des discussions avec les membres de la direction, cherchez à vous assurer qu’ils mettent l’accent sur les domaines les plus cruciaux et revérifiez régulièrement leur approche pour veiller à ce qu’elle soit flexible et à jour. À quoi ressemblent les flux de trésorerie? La capitalisation boursière est-elle touchée? Des jugements raisonnables sont-ils posés de manière proactive pour éviter les jugements précipités et réactifs?

S’il y a déjà eu un moment opportun pour se pencher sur l’information financière, pour établir un ordre de priorité et pour prendre les bonnes décisions, les réalités économiques actuelles suggèrent que c’est maintenant. Les risques liés à l’incertitude économique augmenteront au cours des six à neuf prochains mois, poussant ainsi les CA à tenter d’identifier, de traiter et de régler tous les risques et les questions au chapitre de l’information financière avant de porter leur attention sur leur mandat plus large et à plus long terme de gestion des risques.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre