Le choix du marché et de la bourse appropriés nécessite | KPMG | CA

Le choix du marché et de la bourse appropriés nécessite

Le choix du marché et de la bourse appropriés nécessite

Conseils pour parcourir vos options d’inscription.

Associé, Audit

KPMG au Canada

Contacter

Contenu connexe

Le choix du marché et de la bourse appropriés nécessite

Lorsqu’une société souhaite se transformer en société ouverte, elle doit prendre de nombreuses décisions clés à l’amorce de l’étape préparatoire – le choix du marché d’inscription et la forme que doit prendre l’inscription revêtent alors une importance primordiale. Il s’agit là de questions essentielles, puisque les exigences et les avantages de chacune peuvent avoir une incidence significative sur les opérations et les occasions postérieures au premier appel public à l’épargne (« PAPE »). Pour vous assurer de choisir le marché et la forme d’inscription qui conviennent le mieux à votre entreprise, vous devez prendre en considération un certain nombre de facteurs clés au moment de l’évaluation de vos options.

En route vers le marché

Les sociétés canadiennes qui s’inscrivent en bourse doivent souvent choisir entre deux marchés principaux – le Canada et les États-Unis. Comme les sociétés canadiennes ont tendance à être de plus petite taille que les sociétés américaines, le Canada constitue généralement le premier choix; les grandes sociétés ayant un chiffre d’affaires élevé peuvent toutefois se tourner vers les États-Unis. Le potentiel de levée de fonds peut s’avérer moins grand au Canada, mais les petites sociétés tireront certains avantages de l’inscription au Canada, à commencer par un processus moins complexe et moins Canadacoûteux pour déposer le prospectus, clôturer l’opération (et obtenir les fonds) et devenir une entité ouverte fonctionnelle plus rapidement.

De plus, le Canada soutient généralement les PAPE de sociétés ayant un ratio d’endettement plus élevé (c.-à-d. ayant plus de dettes); une fois qu’une société est inscrite en bourse, les exigences de conformité continue auxquelles elle est soumise peuvent être plus simples – par exemple, rien ne l’oblige à obtenir l’attestation d’un auditeur à l’égard des contrôles internes, et le coût lié à un cas de non-conformité est généralement moins substantial.

Bien que les sociétés canadiennes aient principalement opté pour les marchés canadiens et américains, il faut savoir qu’il existe une option d’inscription à l’AIM de la Bourse de Londres, qui permet aux sociétés en croissance d’accéder aux marchés financiers européens. Il s’agit toutefois d’un marché généralement moins liquide, et la société qui s’y inscrit peut être pratiquement inconnue des investisseurs européens potentiels.

Aux États-Unis, une société peut s’inscrire au même marché que les investisseurs, les concurrents, voire les clients ciblés, ce qui peut représenter un facteur restrictif au Canada. Les États-Unis offrent également une base globale d’investissement plus diversifiée et plus vaste, des investisseurs généralement plus avertis, une meilleure exposition au marché et plus d’occasions de fusions et acquisitions. Néanmoins, l’entrée sur le marché américain demeure compliquée; elle suppose notamment des considérations fiscales complexes et un risque de litige plus élevé.

Choisir la forme appropriée

Après avoir choisi un marché, vous devez étudier avec soin la forme que devrait prendre votre inscription initiale. Les sociétés empruntent fréquemment la voie traditionnelle du PAPE, qui consiste à inscrire des actions à la cote d’une bourse de leur choix pour la première fois. Aux États-Unis, ces bourses seraient, en règle générale, le NYSE (habituellement les grandes sociétés), le NASDAQ (les sociétés du secteur de la technologie) ou le NYSE MKT (les sociétés à faible capitalisation boursière ou les sociétés émergentes à forte croissance).

Au Canada, la Bourse de Toronto (TSX) et la Bourse de croissance TSX, conçus à l’intention des petites sociétés émergentes à la recherche de capitaux, sont les choix les plus probables dans le cadre d’un PAPE. Le Groupe TMX, qui détient et exploite les deux, prévoit un programme particulier pour les sociétés inscrites à la cote de la Bourse de croissance TSX qui souhaitent migrer vers la Bourse de Toronto.

Comme solution de rechange au traditionnel PAPE, les sociétés qui s’inscrivent à la cote de la Bourse de croissance TSX ont la possibilité de s’inscrire en bourse dans le cadre du programme des sociétés de capital de démarrage (« SCD »). Une SCD est une société coquille ouverte par l’intermédiaire de laquelle des dirigeants ou des administrateurs chevronnés peuvent lever des fonds à des fins d’investissement pendant une période d’au plus deux ans – en se servant de leur expérience et de leur capital de démarrage pour attirer les investisseurs éventuels – après laquelle ils doivent investir dans une société de capital de risque qui devient alors la propriété de la SCD. À l’instar des autres options offertes au Canada, le processus des SCD n’est pas trop astreignant, mais les sociétés qui y songent ne doivent pas oublier que le marché du capital de risque est habituellement moins liquide et qu’il pourrait ne pas leur procurer la visibilité recherchée.

Une autre option d’inscription est la prise de contrôle inversée, ou PCI, qui a lieu lorsqu’une société fermée fait l’acquisition d’une société déjà inscrite en bourse. Cette option accélère parfois le délai d’entrée sur le marché et peut s’avérer appropriée en période de ralentissement de l’activité d’investissement générale.

Comment prendre une décision?

Il existe plusieurs options, tant sur le plan des marchés que de la forme, pour la transformation de votre entreprise en société ouverte. Nous vous recommandons d’étudier toutes les options, de faire appel à vos conseillers et de prendre une décision en tenant compte des circonstances propres à votre société, notamment sa vision et ses plans stratégiques à court et à long terme, du type de placement, des coûts connexes, de l’échéancier, ainsi que de ce qui, à votre avis, convient à votre société.

Transformer votre entreprise en société ouverte est une opération qui peut être aussi passionnante que fertile en défis. Pour en apprendre davantage sur les options qui s’offrent à vous en matière de PAPE, visitez le site kpmg.ca/pape afin de télécharger la publication Guide to Going Public ou notre guide américain intitulé Embarking on the IPO Journey in the United States.

Communiquez avec nous

 

Appel d’offres

 

Soumettre